Nîmes

NÎMES Découvrez le programme de la nouvelle saison du théâtre Christian Liger, du 27 septembre au 20 décembre 2013 !

christian-liger

 

Le théâtre Christian Liger propose jusqu'à la fin de l'année 2013, une programmation exceptionnelle qui confirme son ancrage dans la cité des Antonins : il accueille des artistes nîmois ou d’origine nîmoise (Pierre Gorses, Benoit Tourette, Noël Cadagiani…), des associations culturelles soutenues par la Ville (Rakan Musiques, Anima, le Cercle Lyrique …), et propose un spectacle sur l’incendie de l’ancien théâtre avec « Fuoco di me ! ».

Sa programmation pluridisciplinaire (musique, danse, théâtre...) revêt pour cette nouvelle saison une couleur résolument musicale, avec une grande variété des esthétiques : musique classique, opéra, jazz et bien sûr le retour très attendu du festival « Femmes en talent haut » !

Le théâtre Christian Liger vous invite également à la redécouverte d’œuvres mythiques (Les Fables de la Fontaine, Dom Juan...).

Et vous offre en prime une pincée d’humour belge et des retrouvailles prometteuses avec Julien Cottereau… Sans oublier un ciné concert et une soirée hip hop. Bref, des spectacles pour tous les goûts et pour tous les âges !

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le programme complet de septembre à décembre 2013 :

VENDREDI 27 SEPTEMBRE À 20H : « LES FABLES DE JEAN DE LA FONTAINE »

Connues et inconnues à la fois, plus que des lieux communs, des passages obligés, les fables de Jean de La Fontaine (1621-1695) appartiennent au patrimoine culturel de notre pays. Trouver une voie singulière pour les mettre en scène n’est pas chose aisée. Vous (re)découvrirez donc dans ce spectacle des fables dont les morales ont parfois été tordues, dont l’action a été joyeusement déterritorialisée, au point que celles-ci ne racontent pas exactement la même chose que le texte original. Le loup peut appartenir à la pègre ou se transformer en politicien véreux, la grenouille rappeler étrangement certains comportements compulsifs sur les marques… Les dérapages restent néanmoins sous contrôle ! Mais vous trouverez aussi de la narration simple sans deuxième degré… Le fil rouge ? Pierre Gorses, le comédien nimois à l’origine du projet, en ouvrier de la fable, charriant malles et accessoires créant un espace qui, par sa transformation, justifie la succession des fables. Un spectacle à multiples lectures pour tous : les plus jeunes comme les plus avertis !

Gratuit

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

THÉÂTRE TOUT PUBLIC

 

DU MARDI 1ER AU SAMEDI 5 OCTOBRE  : FESTIVAL FEMMES EN TALENT HAUT

Voici la quatrième édition de « Femmes en talent haut », festival célébrant la scène féminine indépendante, rendant hommage à la présence de plus en plus importante des dames dans la musique d’aujourd’hui (et de demain) et grâce auquel vous (re)découvrirez un florilège de chanteuses hors du commun. A cette occasion, le théâtre Christian Liger sera investi par une sélection d’artistes féminines épatantes, au charme fou, aux personnalités différentes, mais qui ont toutes le talent comme dénominateur commun… Ainsi, se succèderont sur scène, lors de 3 soirées mémorables : Carmen Maria Vega, Elisabeth Kontomanou, et Nina Attal. Chacune d’elles, artiste confirmée ou étoile montante, vous entraînera dans son univers singulier, qu’il se décline sous le signe de la provocation, de la douceur, de la sensualité, ou de la folie… A cette occasion, le bar de Rakan Musiques vous attend dans le hall du théâtre.

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

Programme complet ICI

 

 

SAMEDI 26 OCTOBRE À 20H : 1ÈRE PARTIE « SADAKO » par la Compagnie Uzumaki

DANS LE CADRE DU FESTIVAL « TOUT SIMPLEMENT HIP HOP »

« Sadako » - Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. La grue en origami est devenue un symbole de paix en raison de cette légende et d'une petite fille japonaise, Sadako, exposée à 2 ans au rayonnement de la bombe d'Hiroshima. A 12 ans, on lui décela une leucémie. Connaissant la légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut quelques mois plus tard après avoir plié seulement 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande des mille oiseaux. En mêlant butô, danse et origami, Valentine Nagata-Ramos s’inspire de ses origines et de cette légende pour raconter l’enfance et le cheminement vers l’âge adulte. La parole a cédé la place à l’espace silencieux des corps torturés par l’inhumanité. Le rappel à la vie, dans les accents douloureux du shakuhachi (flûte de bambou nippone) annonce un temps de reconstruction et d’espoir…

Solo chorégraphié et interprété par Valentine Nagata-Ramos

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

SAMEDI 26 OCTOBRE : « Et des poussières »

Véritable compagnonnage, c’est le 3 2 Temps 3 Mouvements que nous accueillons. Après « Reflet » en 2008 et « La stratégie de l’échec » en 2010, voici « Et des poussières », création 2012 du collectif. Le cirque et le hip hop comme matière à penser, dans cet « en partage » qui nous fait danser, prendre le temps d'avoir de l'âge et regarder la virtuosité marcher devant pour repenser nos grammaires de corps, qui font en gestes les mots de nos têtes. Prendre la plume à quatre mains pour écrire les petites histoires. Rendre leurs noms aux poussières anonymes, sortir LA feuille du tas et se rêver unique. Etre nommé pour être vivant, rouages autonomes de la mécanique du monde, seuls ensemble, debout, le dos tourné au temps qui passe, pour prendre demain à rebours. Gigoter dans le costume des autres, bercés par les accords d'une musique qui ne bat pas le temps des exigences. Rumeur d'enfance et bruit de foule, crissement de feuilles au fond du sablier, danser un peu sur les débris des choses…

Chorégraphie et interprétation : Marie Bauer, Sylvain Bouillet, Mathieu Desseigne et Nabil Hemaïzia / Création musicale : Malik Mezzadri et Thomas Barlatier /Création lumière : Vincent Toppino

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

 

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 20H : « FUOCO DI ME ! », opéra de poche de Marc Simon par la compagnie VOOA

L’incroyable histoire de l’incendie du grand théâtre de Nîmes sert de trame à un opéra de poche phénoménal et poétique. Marqué par cet événement tragique et fasciné par sa dimension rocambolesque, Marc Simon se lance sur les traces du fameux 27 octobre 1952 dans un spectacle musical, chanté et dansé. Tout commence avec l’arrivée d’un train en gare de Nîmes. Une femme et son fils adoptif un peu timide viennent passer une audition. Mais le directeur du théâtre refuse d’engager le jeune homme. Totalement démesurée, la réaction de cette pyromane d’un jour fatal n’en finit pas de faire parler d’elle. L’orgueil bafoué, la colère et le dépit, l’ambition et la folie... tous les ingrédients d’une tragicomédie sont réunis. L’artiste nîmois se nourrit de cette vendetta personnelle, véritable drame collectif, pour concocter cette fantaisie où l’effusion des cris finit par nous faire rire. Quand les cœurs débordent, la musique s’enflamme (le théâtre aussi !) et les grands airs nous réjouissent...

Avec Roubina Khodadin, Bernard Mourier, Guillaume Séguron et Marc Simon / Musiques et livret Marc Simon / Mise en scène Marc Simon et Roubina Khodadin / Chorégraphie Roubina Khodadin

Renseignements billetterie : Théâtre de Nîmes / 04 66 35 65 00

 

JEUDI 14 NOVEMBRE À 20H : « WURRE WURRE »

Les Belges Philippe De Maertelaere et Tom Roos ont tourné pendant plus de 15 ans partout dans le monde avec les aventures burlesques de Wurre Wurre. On se souvient des pièces de théâtre de rue comme " Le chien ", " Les palmes ", " Les oiseaux " ou " 1,2,3 hupla ". Les compères en tirent également plusieurs sketches pour différentes chaînes de télé. De 1998 à 2000, Wurre Wurre était ambassadeur culturel de la Les revoici avec un spectacle de salle visuel, burlesque et absurde. Ici, franchement, il n'y a pas d'histoire, à peine un décor, et la dramaturgie est aléatoire. Mais il y a le fil rouge sur lequel ils trébuchent constamment. Pourtant les Wurre Wurre, garçons de bonne éducation, ont une solide formation professionnelle : même s'ils manient le mauvais goût parfois, ils savent prendre leurs responsabilités. Et vous verrez, ils sauront vous attendrir, vous les aimerez comme votre prochain, et votre vie ne sera plus la même - ni votre prochain d’ailleurs. En bref, un spectacle Belge pour le monde entier !

Auteurs - acteurs : Philippe De Maertelaere - Tom Roos / Mise en scène : Paul Clark

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 

 

SAMEDI 16 NOVEMBRE À 20H : « FORMITAGSPUK »

dans le cadre du Zo Festival (ex « Court-bouillon »)

« Formitagspuk » est un projet qui rassemble musique et cinéma autour du mouvement Dada. Trois talentueux musiciens réinventent une musique sur des films expérimentaux des années 1920. Entre compositions, écriture spontanée, improvisations et climats brumeux, ils tentent une nouvelle lecture musicale de ces films insolites et géniaux. « Formitagspuk » réinvente une musique à ces pépites, entre cabaret blues et ambiance mystérieuse... Sur le noir et blanc de l’écran s’ajoutent leurs compositions réfléchies, par moment langoureuses, par moment énergiques, qui oscillent entre Tom Waits, la musique concrète, Kurt Weil et le jazz. A la recherche de la liberté de Dada et à leurs images oniriques répond et résonne l’écriture spontanée de « Formitagspuk ».

Jérémy Cardaccia : guitare électique / Léa Lachat : accordéon & clavier / Kevin Laval : batterie & objets sonores

Films : « Vormittagsspuk » de Hans Richter (1928) / « L’Etoile de Mer » de Man Ray (1928) / « Le Ballet Mécanique » de Fernand Léger (1924) / « Entracte » de René Clair (1924) / « Le Retour à la Raison » de Man Ray (1923)

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

 

DIMANCHE 17 NOVEMBRE À 15H : « DANSE ET MUSIQUE »

Par Georges Dumé, Benoît Tourette, et la Cie Noël Cadagiani

Georges Dumé, premier prix à l’unanimité de l’Union des conservatoires du Val d’Oise et premier prix à l’unanimité du Conservatoire de la Ville de Paris, donne régulièrement des concerts en France et en Europe, avec les solistes de l’orchestre

Titulaire entre autre du prix spécial Ravel, et distingué lors de nombreux concours, Benoît Tourette, se produit en France, en Allemagne et en Espagne, en tant que soliste mais également en formation de chambre et en tant qu'accompagnateur. En 2012, il est le seul Français sélectionné au concours international de piano de Sydney.

La Cie Noël Cadagiani réunit danseurs, musiciens et vidéastes, à la recherche d’un langage commun au service de la danse. La multidisciplinarité qui caractérise cette compagnie permet de mettre en relation différents univers et différentes approches, faisant de chaque spectacle une déclinaison et un approfondissement de cette relation

Concert présenté dans le cadre de l’Automne Musical de Nîmes.

Renseignements billetterie : Automne musical : 04 66 64 20 94

 

VENDREDI 22 NOVEMBRE À 20H : « LE CIMETIERE DES PENIS, PORTRAITS DE FEMMES, OPUS 3 » par le Studio Théâtre

Dans ce spectacle, des femmes, de tout milieu, parlent des femmes : conditions de vie, servitudes sociales, sexuelles, difficultés professionnelles... En effet, les différents textes, plein de sens et de vie, mettent en scènes plusieurs personnages féminins. En principe, ils sont interprétés par des femmes. Oui... Sauf qu’ici, c'est un homme qui les joue... Car c’est justement le « Sexe masculin » qui est le protagoniste de ces histoires, des grandes et nombreuses difficultés rencontrées. Donc, l'homme joue la femme qui critique l'homme... et qui rie d'elle même. L’homme a également enlevé les décors : il les joue... L'espace jeu est circulaire, le jeu d'acteur contemporain, avec diverses techniques, divers genres... pantomime, comique de répétitions, burlesque… Ces choix afin que le spectacle soit le plus intemporel possible. Car ces histoires, malheureusement, sont d'actualité depuis si longtemps qu’il nous faut parler d'hier, d'aujourd'hui et... de demain.

Textes de Franca Rame, Dario Fo, Jean -Michel Ribes, Roland Topor, Gyslain Lelouche, Gabriel Arout / Acteur et mise en scène : Gyslain Lelouche

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

DIMANCHE 24 NOVEMBRE À 14H30 : « DON PASQUALE » DE DONIZETTI par le Cercle Lyrique de Nîmes

Don Pasquale est un divertissement musical sur un thème récurrent de la Commedia dell’Arte : un vieux barbon flanqué d’un « Dottore », noir d’habits et de desseins, convoite une jeune « vipera » usant de ses charmes pour circonvenir et ridiculiser le vieillard échauffé, qui va convoler avec son jeune et naïf amant. Après l’Élixir d’Amour, cet opéra constitue le chef d’œuvre « bouffe » de Donizetti, un des dieux du Bel Canto. Le compositeur réussit à s’y affranchir de toutes les conventions du genre pour faire vivre sur scène une intrigue drôle, alerte, certes classique, mais sans clichés poussiéreux. Ainsi, alors même qu’elle semble utiliser les procédés les plus éculés de la farce napolitaine, l’œuvre reste d’une constante ingénuité et d’une étonnante invention musicale. L’opéra sera donné dans une version « de chambre », réunissant quatre chanteurs professionnels et une petite phalange de choristes, accompagnés par un quintette (piano et quatuor à cordes), sous la direction d’un chef. La mise en scène s’appuiera, entre autres, sur les formules et les recettes de la commedia napolitaine, et sur ceux du théâtre de rue et des saltimbanques des XVIIème et XVIIIème siècles.

Renseignements billetterie : Cercle Lyrique de Nîmes / 04 66 67 43 97 

 

MERCREDI 27 NOVEMBRE À 20H : « LUNE AIR » par Julien Cottereau

Après « Imagine-toi » que vous avez pu découvrir au théâtre Christian Liger en 2012, ce nouveau spectacle de Julien Cottereau constitue la suite de son premier solo. Il suit les pas de son personnage « dans la vraie vie », après s’être libéré du joug du monstre qui le maltraitait en le réduisant au statut d’esclave. Cette fois-ci, il est en prise avec « des forces contre-révolutionnaires » qui le contraindront à se cacher, à fuir, à trouver des alliés pour, à la fin, libérer le public en le faisant s’échapper par les airs. La salle du théâtre devenant un avion, tout le monde atterrira dans une île paradisiaque où vivre sera synonyme de plaisir sans failles, d’amitié et d’amour sans limites. Son personnage sera un apprenti sorcier qui essaiera de réaliser des sortilèges, qu’il loupera forcément, d’inventer des potions qui ne donnent pas les effets escomptés et de produire des gaffes à la mesure de son idiotie radieuse. Le public sera invité à participer avec lui, du début à la fin de l’histoire, à des scénettes qu’il proposera ça et là et qui argumenteront l’aventure. Julien Cottereau amusera notre imaginaire et nos sens, à l’aide du son et de la lumière, du mime et du bruitage, et fera de ce spectacle un moment inoubliable. Julien Cottereau, formé à la rue Blanche, a joué avec le Cirque du Soleil et a obtenu le Molière 2007 de la révélation théâtrale masculine.

Mise en scène : Fane Desrues / Vidéo : Mehmet Aydogdu

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

VENDREDI 29 NOVEMBRE À 20H : « FREDERIC MONZO TRIO » AND GUESTS

Le temps d’une soirée, le Frédéric Monzo Trio vous emmène à la découverte d’un univers musical raffiné et actuel, où les compositions originales de Frédéric, issu du Conservatoire de Nîmes, constitueront une véritable invitation au voyage. En effet, ce pianiste - compositeur nimois au caractère libre et indépendant s’intéresse à tous les genres de musique : du néo classique jusqu'au cœur du jazz, sa musique étonne par sa flexibilité et son aptitude à nous faire voyager d'un style à l'autre, comme s'il n'y en avait qu'un… Pour ce concert et à l’occasion de la sortie d’un nouveau disque intitulé « Laboratoire électro acoustique », le « Frédéric Monzo Trio » se produit dans une formule inédite pour une « rencontre en quintet ». Mélomanes et néophytes retrouveront tout le brio et la virtuosité des 5 musiciens, à la recherche d’un langage sonore paré d’audacieuses combinaisons mélodiques, d’une musique ouverte à tous les possibles….

Avec : Frédéric Monzo (piano et compositions) / Michel Perez (guitare) / André Franco (basse) / Nicolas Sarran (batterie) / Gérard Saurel (saxophone)

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

 SAMEDI 7 ET VENDREDI 13 DÉCEMBRE : « DOM JUAN » par les Compagnies Viva La Commedia et La Naïve

Dom Juan, personnage légendaire d’origine espagnole, a inspiré d’innombrables œuvres littéraires et artistiques. En 1665, Molière (1622-1673) réalise un chef d’œuvre en relatant l’épopée de ce gentilhomme sans foi ni loi, uniquement guidé par son désir pour la gent féminine. Ainsi, être libertin, blasphémateur, infidèle, cynique et inconstant, Dom Juan sillonne l’Europe, accompagné de son valet Sganarelle, pour séduire les femmes et, une fois conquises, les abandonner à leur désespoir. Mais les inimitiés s’accumulent sur sa route et son dernier défi, lancé à la face de la vie même, pourrait bien s’avérer fatal… Le théâtre Christian Liger vous offre l’opportunité de découvrir deux mises en scène totalement différentes de ce monument de la littérature : une version classique « Commedia dell’arte », interprétée par la compagnie Viva la Commedia, le 7 décembre, puis une version moderne, « rock and roll », interprété par la compagnie La Naïve, le 13 décembre. Afin de pouvoir comparer les deux, et réaliser qu’à partir d’un même texte, les possibilités d’interprétation scénographique sont multiples…

 

SAMEDI 7 DÉCEMBRE À 20H : « DOM JUAN DE MOLIÈRE» par la compagnie Viva la Commedia

La version d’Anthony Magnier respecte les couleurs et les contrastes du texte original. Scénographie et mise en scène sont abordées par la poésie et l’imaginaire, sans chercher de solutions naturalistes ou réalistes. Les costumes historiques, par leur beauté et leur élégance aident à peindre les caractères de chaque personnage. Sur scène, un duo de cordes fait se marier la pièce de Molière et l’opéra de Mozart : du grand art !

Mise en scène : Anthony Magnier

Avec : Anthony Magnier, Axel Drhey, Justine Moulinier, Céline Bouchard–Cadaugade, Julien Jacob et Benjamin Brenière Bertrand Kulik : violon / Mikaël Tafforeau : violoncelle

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 

 

VENDREDI 13 DÉCEMBRE À 20H : « DOM JUAN, D’APRÈS L’ŒUVRE DE MOLIÈRE » par la compagnie La Naïve

Contrepoint parfait et complément indispensable au Dom Juan « classique » présenté précédemment, venez vous replonger dans l’univers de Molière. La version de Jean-Charles Raymond, radicalement différente, part du principe qu’il y a autant de lectures possibles de Dom Juan, personnage tout en ambiguïté, que de lecteurs. Pour lui, il incarne le rebelle absolu. Ainsi, sa mise en scène transpose le texte de Molière en plein milieu de la furie et des excès en tout genre des seventies, avec un Dom Juan en Jim Morrison dont l’univers esthétique s’avère être le parfait passeur entre la pensée du héros et la jeunesse d’aujourd’hui…

Mise en scène : Jean-Charles Raymond

Avec : Bruno Bonomo, Patrick Henry, Christelle Golovine, Hervé Pezière, CharlesEric Petit, Marie Salemi et Myriam Sokoloff

Renseignements billetterie : Direction des Affaires Culturelles / 04 66 76 74 49 ou 04 66 76 71 88

 

VENDREDI 20 DÉCEMBRE À 20H : ORCHESTRE DE NIMES

Le Conservatoire vous invite à un concert de l’orchestre de Nîmes, composé essentiellement d’enseignants de l'établissement. Formation polyvalente, l'Orchestre de Nîmes propose la programmation d'un répertoire éclectique, ouvert à la musique d'aujourd'hui et pouvant aller de la musique de chambre à l'orchestre symphonique.

Au programme :

- Félix Mendelssohn (1809-1847) : Les Hébrides (La grotte de Fingale) op.26 (ouverture)

- François-Adrien Boieldieu (1775-1834) : Concerto pour harpe et orchestre en Ut Majeur

- Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Symphonie n°1 en Ut Majeur Op.21

Harpe : Martine Flaissier

Direction : Paul Collin

Renseignements billetterie : Conservatoire / 04 66 76 71 59 21

 

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité