Bagnols-Uzès

PONT-SAINT-ESPRIT Le Triptyk Théâtre présente sa nouvelle création « Soie » d’Alessandro Baricco, ce samedi 05 octobre 2013

WEB-SOIE-2013-14-1

 

Le Triptyk Théâtre présente sa nouvelle création "Soie" d'Alessandro Baricco, mise en scène par Denis Lanoy, ce samedi 05 octobre 2013 à 21h à la Chapelle des Pénitents de Pont-Saint-Esprit.

Soie est une œuvre subtile, légère, mystérieuse et poétique, sur l’amour et le sens de la vie. Son auteur Alessandro Baricco est reconnu comme l’un des plus grands écrivains italiens contemporains. Publié en 1996 sous le titre « Seta » en italien, puis en France en 1997, Soie est devenu en quelques mois un roman culte.

Résumé du texte : Vers 1860, Hervé Joncour vit à Lavilledieu dans le Vivarais avec son épouse Hélène, d'un métier peu commun. Il achète et revend des vers à soie. Mais une épidémie menace son commerce. Il part au Japon afin d'acheter des œufs sains. Après avoir traversé le Lac Baïkal et la Sibérie, il rencontre le seigneur japonais Hara Kei. Une jeune femme énigmatique et très belle lui est présentée. Un amour impossible commence alors avec la jeune maîtresse d'Hara Kei. Mais la guerre commence rendant ses voyages à la fois trop coûteux et trop dangereux. Un jour, il reçoit une lettre écrite en japonais. Le dénouement sera inattendu.

L’écriture raffinée et finement musicale d’Alessandro BARICCO, d’une limpidité qui rend évidente cette simplicité nostalgique de la fable douce qui raconte, sans en avoir l’air, sans abus, les méandres du monde.

Alessandro Baricco est écrivain, musicologue et Homme de théâtre italien. Après des études de philosophie et de musique, Alessandro Baricco s'oriente vers le monde des médias en devenant tout d'abord rédacteur dans une agence de publicité, puis journaliste et critique pour des magazines italiens. Il a également présenté des émissions à la télévision italienne (RAI) sur l'art lyrique et la littérature. Il est un des collaborateurs du journal La Repubblica où il a publié en 2006 un feuilleton, intitulé I Barbari (Les Barbares).

En 1991, il publie, à 33 ans, son premier roman « Châteaux de la colère », pour lequel il obtient, en France, le Prix Médicis étranger en 1995. Il a également écrit un ouvrage sur l'art de la fugue chez Gioacchino Rossini et un essai, L'Âme de Hegel et les Vaches du Wisconsin où il fustige l'anti-modernité de la musique atonale.

En 1994, avec quelques amis, il fonde et il dirige à Turin une école de narration, la Scuola Holden - ainsi nommée en hommage à un personnage de J. D. Salinger - une école sur les techniques de la narration, où l'on peut « apprendre à écrire » dans un premier temps ; à « écrire comme lui » dans un second temps.

Passionné et diplômé en musique, Alessandro Baricco invente un style qui mélange la littérature, la déconstruction narrative et une présence musicale qui rythme le texte comme une partition. Sa traductrice, Françoise Brun, écrit, à propos de son style : « Mais ce qui n'appartient qu'à lui, c'est l'étonnant mariage entre la jubilation de l'écriture, la joie d'être au monde et de le chanter, et le sentiment prégnant d'une fatalité, d'un destin. »

Désireux de mêler ses textes à la musique pour les enrichir (puisqu'il les construit dans cet esprit), il demande au groupe musical français Air de composer une musique pour City (2001). Il s'en suit un concert dans lequel Air joue la musique en live et Baricco lit ses textes en public.

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité