Actualité générale.Actualités

PROSTITUTION. Laurence Noëlle libère la parole de « la honte »

Laurence Noëlle, conférencière et formatrice spécialisée en relations humaines dans la prévention de toute forme de violence et André Bresson,  délégué départemental du mouvement du NID. Photo DR/S.Ma
Laurence Noëlle, conférencière et formatrice spécialisée en relations humaines dans la prévention de toute forme de violence et André Bresson, délégué départemental du mouvement du NID. Photo DR/S.Ma

"Ici, c'est la honte." Laurence Noëlle ne mâche pas ses mots. Invitée à une conférence vendredi 4 octobre à la mairie de Rochefort-du-Gard, la formatrice professionnelle d'adultes, spécialisée en relations humaines dans la prévention de toute forme de violence, a tenu un discours qui a retenti fort sur ces terres où le combat contre la prostitution fait rage depuis un an (Lire ici). En effet, du rond-point des Angles, à l’entrée de l’autoroute en direction de Remoulins, les prostituées sont nombreuses à avoir investi les bords de la RN 100, ce qui a le don d'agacer quatre maires gardois, Martine Laguerie (Estézargues), Patrick Vacaris (Rochefort-du-Gard), Francis Fabre (Domazan) et Georges Bel (Saze).

Cette "honte", Laurence Noëlle l'attribue à la fois aux clients mais aussi aux prostituées qui, elles vivent cette honte. La conférencière sait de quoi elle parle, puisqu'à l'âge de 17 ans, elle a connu "l'enfer de la prostitution". "J'étais adolescente, seule et j'éprouvais beaucoup de mépris envers moi-même. J'étais en recherche d'amour et un recruteur m'a fait croire qu'il pourrait m'en donner. Les proxénètes sont de fins "psychologues", ils savent comment s'y prendre pour ramasser les filles." Une année passe et à 18 ans, déterminée à s'en sortir, Laurence Noëlle s'échappe de la prostitution et s'enterre dans un silence long de 28 années. "On ne parle pas de ces choses-là, parce qu'on a peur du rejet des autres, peur d'être jugée. Et puis, qui sommes-nous pour déranger les gens avec ces histoires." Si les mots ne sortent pas, ils hantent toutefois l'esprit. Ces souvenirs insupportables, elle ne les partageait qu'avec des associations, des psychothérapeutes, des médecins, jusqu'à ses 46 ans et ce livre témoignage qu'elle a écrit, Renaître de ses hontes (aux éditions Le passeur). "Je ne fais que témoigner, je n'attends aucun résultat. Je ne suis pas en mission, je veux juste sortir la parole de la honte. Ce n'est pas facile de rencontrer les médias et les gens pour un livre comme celui-ci, j'aurais préféré avoir écrit Harry Potter, mais il est temps de libérer la parole."

Ainsi, ce vendredi, Laurence Noëlle a livré son témoignage bouleversant face à une salle pleine, aux côtés du délégué départemental du Mouvement du NID 30, André Bresson. L'association qui existe dans le Gard depuis 50 ans, lutte pour l'abolition du système prostitutionnel. "Dans l'acte d'acheter un service sexuel, il y a de la violence. Ce n'est pas la femme (ou l'homme dans certains cas) prostituée qui est coupable mais bien le proxénète" précise André Bresson. L'association qui compte au national plus de 300 militants et accompagne chaque année environ 6 000 personnes prostituées, demande la suppression de toute pénalisation ou répression à l'encontre des personnes prostituées, ainsi que la mise en place d'une véritable politique d'alternative à la prostitution afin de rendre effectif le droit de chacun(e) de ne pas être prostitué(e).

Renaître de ses honte de Laurence Noëlle - Edition Le Passeur - 224 pages - 18,50€.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité