A la uneActualité générale.Actualités

PORTRAIT DU DIMANCHE. Ghislain Nouguier, l’une des grandes figures nîmoises de la culture hip-hop

Ghislain Nouguier, co-fondateur de l'association Da Storm organisatrice du Festival Tout simplement Hip Hop. Photo DR/S.Ma
Ghislain Nouguier, co-fondateur de l'association Da Storm organisatrice du Festival Tout simplement Hip Hop. Photo DR/S.Ma

Ghislain Nouguier est l'une des grandes figures nîmoises du hip-hop. Bien loin de vouloir tirer la couverture à lui, le co-fondateur de l'association Da Storm, parle avant tout d'une aventure humaine forte de l'enthousiasme, du sérieux et de l'acharnement de ses équipes. "Je ne suis que la partie visible de tout le travail qui est fait" tient-il à préciser.

Sa passion, il l'a découverte alors que les premiers groupes de rap français, type Suprême NTM ou IAM, faisaient à peine entendre leur voix dans les studios. "Ce sont des Parisiens, lors d'une colonie de vacances qui m'avaient fait découvrir le rap. J'étais ado et je me souviens avoir tout de suite accroché avec cet univers. A l'époque et ça se fait de moins en moins maintenant, les paroles transmettaient des messages importants. Tu ressentais des émotions fortes." A 16 ans, la rébellion donne des ailes, "elle permet de critiquer haut et fort la politique menée dans un monde où tu ne te sens pas à l'aise, même si en y réfléchissant bien, à cet âgé-là, on n'y comprend pas grand chose" s'amuse Ghislain. Mais l'avantage du rap, c'est qu'il est accessible : une feuille, un stylo, un vinyle suffisent pour composer. Chose que l'ado (en ce temps-là) installé à Marguerittes, a vite compris. Il se lance, jette l'encre sur le papier et sans gêne aucune va même créer un groupe avec un ami DJ et un autre beat-boxer, le ANO Crew. Des premiers pas discrets mais qui donnent de l'assurance au Marguerittois qui dans le même temps poursuit ses études en sociologie à l'université de Nîmes. Des études qu'il arrêtera pour se lancer dans le monde du travail, acceptant de petits boulots en intérim "pour assouvir ma passion."

Août 2006 -- et lorsqu'il s'en souvient ses yeux pétillent à nouveau -- l'association Da Storm est née à Nîmes "pour faire découvrir la culture hip hop". "Jusqu'en 2006, il n'y avait que très peu d'événements. Nous sommes arrivés de nulle part, nous avons appris sur le tas. La première édition du festival Tout Simplement Hip Hop, nous l'avons faite dans la salle Le Mistinguett. Il y avait beaucoup d'événements, rien n'était structuré" mais le public était au rendez-vous, déjà en 2006. Et depuis, le succès se poursuit. Da Storm et sa cinquantaine de membres "dont 40 bénévoles très actifs" organiseront du 15 octobre au 3 novembre 2013, la 7ème édition de ce festival, exclusivement dédié à la culture hip hop, sous toutes ses formes.  "Mais Da Storm, ce n'est pas que le festival, reprend Ghislain. Tout au long de l'année, nous organisons des ateliers d'initiation dans des écoles, des centres sociaux ou encore en institut thérapeutique éducatif et pédagogique. Cette volonté d'échange et de transmission, c'est pour nous l'occasion de valoriser le talent des jeunes et notamment ceux qui sont en difficulté. Nous nous sentons presque comme investis d'une mission."

Découvrez l'intégralité du programme de l'événement en cliquant ici.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité