Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

CHÔMAGE. Devoir de rattrapage pour la CGT

D.R/C.M
Ce matin, manifestation boulevard Talabot devant le siège du Medef. D.R/C.M

Aujourd'hui à la mi-journée, une camionnette estampillée "CGT : Les chômeurs rebelles" a bloqué à Nîmes le couloir bus du boulevard Talabot, au niveau de l'entrée du Medef. A l'initiative de l'union locale de Nîmes, cette mobilisation fait suite à la manifestation de samedi à Paris contre le chômage. "Nous n'avons pas pu monter, donc on se rattrape", explique une manifestant.

Ce matin, une délégation a rencontré les patrons pour évoquer les difficultés des chômeurs. Porte-parole du mouvement, Yannick Battefort, au chômage depuis deux ans. "J'ai connu tous les abus des patrons : 47 CDD et 24 avenants sur sept ans", celle qui ambitionne de faire bouger les lignes. En janvier prochain, les organisations patronales et salariales renégocieront certaines règles qui régissent le statut du chômeur.

Parmi les multiples revendications : la fin des radiations abusives et leur opposition à la mise en place des droits rechargeables. "Il faut que les patrons et le gouvernement sachent une chose… Nous ne lâcherons rien", conlcut Yannick. Le message est passé.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité