A la uneActualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

ALÈS Gaël raconte comment il a sauvé la jeune femme frappée de 40 coups de couteau

Gaël Dussargues. Photo DR/E.B.
Gaël Dussargues. Photo DR/E.B.

Il ne veut pas qu'on l'appelle ainsi, mais Gaël Dussargues, 33 ans, a pourtant bien l'étoffe d'un héros. Avec ses amis Olivier et Emmanuel, ils ont sauvé la jeune femme blessée par son concubin de 40 coups de couteau et leur petite fille de 17 mois.

Ce soir-là, Gaël et Olivier passent une soirée tranquille chez une amie, autour d'une bonne partie de coinche. Pour faire durer un peu plus le plaisir, ils décident de boire un dernier verre au pub "O'Corcoran's", situé à côté de l'hôtel où le drame est sûrement déjà en train de se jouer. Pause clope oblige, ils sortent au grand air et entendent des appels au secours. Il est 0h30, une jeune femme ensanglantée est perchée sur la corniche du deuxième étage du Riche Hôtel et crie : "Il est dans la chambre 14 avec ma fille !". Le sang de Gaël ne fait qu'un tour. "J'ai eu une montée d'adrénaline. J'ai cassé la porte d'entrée de l'hôtel avec mes pieds et je suis monté. Je suis allé à la chambre où la jeune femme s'était réfugiée, elle m'a ouvert la porte couverte de sang. Pendant ce temps, mes collègues avaient pris l'extincteur pour défoncer la porte de la chambre où se trouvait l'homme et le bébé. Je ne pensais qu'à une chose : sauver la gamine. Je n'imaginais pas les risques que l'on prenait", raconte Gaël, qui est aussi le père d'un petit garçon de 4 ans et demi.

Tout se déroule alors très vite. Les policiers arrivent sur place et la porte cède. "J'ai aperçu l'homme assis au bord du lit mais tout ce qui m'importait, c'était l'enfant. Je suis d'ailleurs beaucoup resté avec le bébé ensuite", se souvient-il. Les policiers procèdent à l'arrestation du père et la jeune femme est évacuée à l'hôpital d'Alès. L'enfant est confié à la grand-mère maternelle qui vit près de Bagnols-sur-Cèze.

"J'ai fait ce que j'avais à faire, j'ai aidé mon prochain" commente Gaël. Pour lui, cet acte sonne comme une sorte de revanche que la vie lui a donné après avoir perdu quinze ans plus tôt l'un de ses meilleurs amis dans un accident de la route. "Hier, j'ai fait ce que n'ai pas pu faire cette nuit du 8 juillet 1998, lorsque nous rentrions en scooter avec mon ami Ghislain après la demi-finale de la coupe du monde du football et qu'une voiture nous a percuté. Je n'ai pas pu le sauver, j'étais impuissant. Aujourd'hui, j'ai eu le choix de pouvoir aider quelqu'un". Après plusieurs opérations, les jours de la jeune maman ne sont pas en danger mais elle pourrait perdre l'usage d'un bras.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ALÈS Gaël raconte comment il a sauvé la jeune femme frappée de 40 coups de couteau”

  1. Merci Gaël..tu as toujours une pensée pour lui…malgré les années qui passent, il reste dans ton coeur et ça fait chaud au mien…

  2. Tu es un mec rare et précieux,fidèle a ton ami qui est parti trop tôt…..Tu n’écoutes que ton courage pour sauver cette jeune femme.C’est rare de nos jours les gens comme toi et ton ami.Merci pour elle et son enfant.Vous méritez une médaille! Bravo!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité