Actualité générale.ActualitésEcologie.Economie

ENVIRONNEMENT Pollution au bord des routes : les députés du Gard interpellent Ségolène Royal

Christophe Cavard, William Dumas et Fabrice Verdier. DR/O.G.
Christophe Cavard, William Dumas et Fabrice Verdier. DR/O.G.

Les députés du Gard Christophe Cavard, William Dumas et Fabrice Verdier ont adressé le 6 mai dernier un courrier à la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Ségolène Royal. Cette lettre, qui dénonce l'état de pollution des bords de route, interpelle la ministre sur la réglementation actuelle en matière de tri sélectif et interroge sur un éventuel renforcement du système de collecte afin de limiter ces désagréments. 

L'association Saint-Hilaire durable, présidée par Rémy Coulet, est plutôt connue pour se battre contre le projet de golf de l'agglomération d'Alès. Mais son combat pour la protection de l'environnement ne s'arrête pas là. En effet, ce sont les membres de cette association qui ont porté à la connaissance des députés gardois "l'état déplorable des bords de route, souillés par des tas de détritus notamment des bouteilles en plastique et autres canettes". Christophe Cavard, William Dumas et Fabrice Verdier, respectivement députés pour la sixième, cinquième et quatrième circonscription du département, sensibles aux préoccupations de responsables associatifs comme Rémy Coulet, ont adressé un courrier à Ségolène Royal sur ce sujet qui nécessite selon eux "une attention particulière : l'abondance des déchets abandonnés le long de nos routes".

Dans cette lettre, ils soulignent qu'"une part considérable de ces déchets est constituée de contenants parfaitement recyclables, notamment les canettes en aluminium et bouteilles en plastique, qui échappent aux filières de tri et de recyclage bien qu'ils représentent une matière première précieuse". Selon eux, "la réglementation actuelle relative au tri sélectif, basée sur une démarche volontaire, ne permet pas de capter une quantité satisfaisante" de ce type de déchets. Les députés poursuivent : "Il semble important de renforcer l'efficacité du système de collecte. Plusieurs pays européens (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Suède, etc.) pratiquent un système de consigne pour une meilleure récupération de ces contenants. La consigne payante (rémunérante, Ndlr) des canettes et bouteilles en plastique pourrait efficacement limiter le problème pointé". A travers ce courrier, les députés souhaitent savoir "si de telles mesures sont à l'étude" dans les services du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie. Peut-être les Français seront un jour à leur tour rémunérés pour leurs bonnes actions en faveur de l'environnement...

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ENVIRONNEMENT Pollution au bord des routes : les députés du Gard interpellent Ségolène Royal”

  1. Bravo Messieurs pour cette proposition très facile à mettre en oeuvre et certainement aux effets très efficaces.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité