Actualité générale.Actualités

ANDUZE Les céramistes ont envahi le Parc des Cordeliers

Cécile Constantin, céramiste à Saint-Quentin-la-Poterie. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Cécile Constantin, céramiste à Saint-Quentin-la-Poterie. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

L'association anduzienne Planète Terre organise ce week-end son dixième festival de la céramique. Toutes sortes d'oeuvres sont exposées et proposées à la vente au Parc des Cordeliers.

Ce qui n'était au départ qu'un marché de potiers s'est métamorphosé au fil des années en un festival de renom. 55 céramistes venus de différentes régions de France et de certains pays européens comme la Belgique ou l'Espagne ont fait le déplacement à Anduze pour présenter leurs créations aux visiteurs. Ainsi, une belle palette d’œuvres ont attiré leur curiosité, comme ces curieux personnages dressés à l'entrée du parc.

Des personnages en céramique ont pris place à l'entrée du parc. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Des personnages en céramique ont pris place à l'entrée du parc. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

"Les gens ne s'imaginent pas que l'on peut faire autant de choses avec de la terre. À travers cet événement, nous voulons promouvoir le travail de l'argile, mais aussi montrer les savoirs-faire et les différentes techniques qui existent", explique Éliane Atger, présidente de l'association.

Parmi tous les céramistes présents, chacun a son originalité. Cécile Constantin, céramiste à Saint-Quentin-la-Poterie, confectionne des pièces uniques pour la table. Sa marque de fabrique, c'est la couleur. Pour la deuxième fois, elle participe à ce festival "car l'ambiance y est fantastique et les bénévoles font un boulot génial", souligne t-elle. Un peu plus loin, Delphine Iskandar, originaire de Calvignac dans le Lot, créé exclusivement des bijoux. "Je fais des colliers, des bagues, des boucles d'oreilles en céramique. Ça plaît beaucoup", commente t-elle. D'autres exposent des figures originales, plutôt destinées à la décoration.

Toutes sortes d’œuvres sont exposées au Parc des Cordeliers.Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Toutes sortes d’œuvres sont exposées au Parc des Cordeliers.Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Aux côtés des exposants, diverses animations font également vivre le parc. Les enfants s'amusent au "cadavre exquis", un jeu collectif inventé en 1925 par les surréalistes. Il consiste à faire composer une phrase ou un dessin par plusieurs personnes sans qu'aucune d'elles puisse tenir compte de la collaboration précédente. Cet atelier entraîne à découvrir la terre, la sculpter, la malaxer pour aboutir la plupart du temps à un résultat franchement cocasse.

Le jeu du cadavre exquis. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le jeu du cadavre exquis. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce dimanche et jusqu'à demain soir, le festival continue avec le marché des potiers. Par ailleurs, une cuisson monumentale est prévue le soir à 21 heures dans un four en forme de dragon, construit par le céramiste Serge Guerrier. Toute la journée, dans les lieux emblématiques du centre-ville, d'autres fours miniatures aux formes très différentes s'embraseront à tour de rôle.

Plus d'informations sur www.festival-ceramique-anduze.org

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité