A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

NÎMES MÉTROPOLE Logements sociaux : excès de zèle du groupe FN

Hier soir, au conseil communautaire de Nîmes Métropole. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Hier soir, au conseil communautaire de Nîmes Métropole. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Évoquant la "préférence nationale", le groupe FN n'a pas voté la délibération autorisant Nîmes Métropole à se porter garant pour la construction de logements sociaux. 

Le Colisée était des plus animés hier soir, à l'occasion du conseil communautaire. Visiblement en forme, le FN - seul groupe d'opposition à la majorité (UMP-UDI et indépendants) - n'a pas manqué de livrer aux élus ses petites appréciations tantôt sur l'ordre du jour, tantôt sur la politique nationale… "Ah excusez-moi, je me suis endormi… Il faut dire que je suis encore un peu fatigué après le discours de Nicolas Sarkozy dimanche soir", lance ironiquement le président du groupe FN Yoann Gillet, avant d'expliquer l'un de ses votes. De quoi déclencher les hués et sifflets d'élus irrités.

Plus tard, c'est la question du logement social qui a fait polémique avec huit délibérations autorisant Nîmes Métropole à se porter garant des prêts contractés par les bailleurs sociaux pour la réalisation de leurs travaux. "Nous voterons seulement le rapport 17 sur la construction du foyer destiné aux handicapés, mais pas les autres", avance Yoann Gillet, "nous demandons une totale transparence sur l'attribution de ces logements et la préférence nationale pour les bénéficiaires. Nous avons le devoir de faire connaître nos idées".

L'intervention lui valut une volée de bois vert de la majorité et même au-delà… "Jamais dans cette enceinte et quelque soit les élus qui y ont siégé, nous avons entendu pareils propos. Nous sommes ici pour réfléchir à l'avenir de notre territoire. Ces propos ne respectent pas les règles fondamentales de la République. Je trouve cela lamentable et même dégueulasse", lance Laurent Burgoa, élu communautaire UMP. "Nous aussi nous pensons à l'avenir de notre territoire avec la préférence nationale (…) On vous a vu samedi embrasser l'immigration dans les cités", renchérit le frontiste. Ces mots font bondir de nouveau l'assemblée lorsque soudain, la communiste et ancienne candidate aux municipales nîmoises Sylvette Fayet prend la parole :  "Mr le président, pour la première fois, je partage tout à fait le point de vue de Laurent Burgoa". Une fois n'est bien évidement pas coutume…

Des éclats de rires détendent alors l'atmosphère nerveuse du conseil. Le président UDI Yvan Lachaud demande le silence avant d'intervenir : "Il n'y aura pas de dérives ici. Ce n'est pas le lieu pour attaquer 'l'UMPS'. Vous pouvez défendre vos idées, mais vous n'êtes pas obligés d'attaquer les autres pour le faire".

Contacté par nos soins, Habitat du Gard affirme qu'il manque aujourd'hui 13 000 logements sociaux dans notre département. "Pour en bénéficier il faut être de nationalité française ou avoir un titre de séjour. Ce dernier cas n'est pas la majorité… Vous savez, dans le Gard 64% des habitants pourraient y prétendre. Ce sont souvent de jeunes parents, des personnes séparées ou des personnes qui ont vu leur retraite diminuer", poursuit le bailleur social.

Les délibérations d'octroi de garantie d'emprunts pour la construction de logement à loyer modéré à Marguerittes, Nîmes et Saint-Gilles ont toutes été votées à la majorité.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

8 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE Logements sociaux : excès de zèle du groupe FN”

  1. C’est tout ce que vous avez retenu du conseil communautaire?
    La gestion des services ne vous intéresse pas?
    Les prêts toxiques contractés par l’ancien exécutif de Nîmes Métropole, ne vous intéressent pas?
    Le service public des transports et son avenir, ne vous intéressent pas?
    Vous avez du vous ennuyer à suivre ce Conseil communautaire.
    François SEGUY

  2. J’ai du mal à comprendre le titre de cet article.
    S’agit-il d’un excès de zèle du journaliste, ou du groupe FN ?
    Je pencherais plutôt pour la première version.
    Les élus ont le droit de dire ce qu’ils veulent, à moins que nous ne soyons plus en démocratie.
    Qui est donc ce monsieur Burgoa qui ose mettre son grain de sel partout ? Un actionnaire des Salins du Midi ?

  3. Pour ces mondialistes zélés (UMP/UDI/GAUCHE), il semble tout à fait logique qu’une personne ayant un titre de séjour soit en concurrence égale avec un Français pour l’attribution d’un logement social, alors que beaucoup de familles Françaises se sont sacrifiées humainement (de génération en génération) pour la France et ont travaillé toute leur vie pour elle, et que de plus, ces gens sont citoyens Français
    Dans quel autre pays ce genre de choses hallucinantes existent?
    Ex : Vous disposez d’un visa au Mexique, et vous passez prioritairement dans l’attribution d’un logement social devant un autochtone..
    Avouez que vous trouveriez cela très étrange et même injuste.
    En France, c’est la règle.
    Tant de lâcheté, réveillez-vous! Tout mon soutien aux courageux élus FN

  4. Burgoa fustigeait le catalogue sur le ramadan d’un grand groupe de distribution et s’étonne de tels propos… On voit que les écheances politique du département approchent !

  5. Excès de zèle ou …

    Pourquoi l’immigration massive ?
    Où logent donc les milliers d’immigrés (200 000 ?) qui rentrent chaque années dans notre pays ?
    Comment et pourquoi « deviennent » ils « Francais » ?

    De quelle republique parlez vous Laurent Burgoa, de la republique Française ou de la république islamique de France ?
    Ce qui est dégueulasse c’est les conséquences de votre politique. Ces conséquences qui reviennent de Syrie et d’Irak…

    ou débat de fond ?

  6. Le racisme est à combattre tant qu’il le faudra. Vive la liberté de circulation. Les capitaux, les riches, les marchandises circulent donc toutes les personnes doivent pouvoir circuler. Depuis la nuit des temps, les populations se sont déplacées pour différente raison et très souvent c’est pas pour le plaisir.

    L’émigration c’est des cotisations, de la tva, de la consommation…

    Des français sont présents partout dans le monde, sans oublier l’occupation militaire différents pays sans même l’accord des peuples… la conséquence de l’occupation militaire ont peu en parler : Afrique, moyen orient… Résultat pauvreté et guerre…

    Le FN est un grand soutien de Assad en Syrie qui massacre son peuple… voilà le résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité