A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

FAIT DU JOUR Insalubrité du Marché Gare : à qui la faute ?

L'entrée du Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali  Objectif Gard)
L'entrée du Marché Gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)

Depuis quelques années, le Marché Gare semble avoir été laissé à l'abandon des services de nettoyage. Les commerçants résidant tirent la sonnette d'alarme. Mais concrètement, qui est responsable de ces manquements ?

A l'entrée, le gardiennage semble avoir déserté les lieux, et la barrière de sécurité n'est semble t-il, plus en état de marche. C'est en accès totalement libre que les visiteurs peuvent entrer dans ce haut lieu du marché de gros, où des tonnes de marchandises transitent chaque jour. Pour M. Chosson, transporteur de la société Pascal, "J'effectue des livraisons dans plusieurs marchés gares de la région, et on ne voit pas ça ailleurs. Au marché gare de Montpellier par exemple, il y a un contrôle à l'entrée, on ne peut pas rentrer comme ça. Et puis c'est nettoyé." Il est effectivement très facile pour le visiteur de se balader entre les entrepôts, voir même d'y pénétrer à l'intérieur sans risquer d'être réprimé.

Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali  Objectif Gard)
Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)

Une organisation anarchique, des entrepôts à l'abandon, et aucune signalétique

Le contenu des camions qui passent la nuit sur le site sont soumis au risque d'être dérobés. "C'est très mal fréquenté la nuit et jusqu'au petit matin. Il y a souvent des vols" déplore Mme Maurel, responsable du restaurant Le Petit Marché, qui voit passer tout un réseau de professionnels habitués aux lieux. Les réclamations des uns et des autres, elle a l'habitude ; "Les clients se plaignent bien sûr, les poubelles débordent et sont ramassées trop rarement. J'ai besoin d'avoir une terrasse agréable, mais c'est impossible. Le goudron est défoncé. Quand il pleut, le parking est inondé." Les quelques places du parking réservé à sa clientèle sont pour la plupart occupées par des véhicules pendant plusieurs mois, voir une année entière. "Personne ne vient les récupérer, j'ai prévenu la police mais rien n'est fait.

Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali  Objectif Gard)
Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)

Se sont sans doute des voitures volées". Même discours du côté du personnel de Gadea Fruits. Régulièrement, des visiteurs viennent déverser leurs détritus sur le parking de l'entreprise. Les déchets s'entassent pendant plusieurs semaines avant que les services publics se décident à intervenir. La première des surprises en arrivant sur les lieux : l'absence de panneaux de signalétique permettant aux clients et fournisseurs de s'orienter sur le site de plusieurs milliers d'hectares. Impossible de savoir où se trouvent le siège social de Bigard, les entrepôts de Gadea ou la société MidiSteak par exemple. Seul solution, ouvrir l’œil, et tourner dans la zone jusqu'à tomber sur le bâtiment recherché. "Les gens viennent me voir pour savoir ou se situe telle ou telle entreprise, c'est systématique. Je demande cette signalétique depuis trois ans" ajoute Mme Maurel. Pourtant le Marché Gare est au cœur de l'activité économique gardoise, génère d'importants flux de marchandises et constitue un bassin d'emplois des plus importants. Mais si la mairie est engagée au Marché Gare en ce qui concerne l'état de la voirie à certains endroits, la liquidation judiciaire du syndicat a favorisé la négligence de nombreux aspects de l'entretien du site.

Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali  Objectif Gard)
Le Marché gare à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali Objectif Gard)

Le syndicat endetté à hauteur de 250 000 euros

Autrefois géré par une ASL, association de syndicat libre de lotissement qui n'officie plus depuis quelques années, le Marché Gare a été racheté par la mairie depuis deux ans. Une dette de 250 000 euros aurait poussé l'ASL à la dissolution suite à une liquidation judiciaire. La ville de Nîmes a ainsi récupéré à sa charge les voiries, mais pas toutes. Selon Anne Calvini, responsable communication de la ville, "Le problème est très compliqué car nous n'avons pas en charge toutes les voiries, certaines sont privées, et liés à des propriétés privés. Nous ne pouvons gérer que ce qui est dans le domaine public. Idem pour la sécurité. La mairie ne peut pas mettre en place un système de gardiennage dans toutes les zones commerciales de la ville. C'est inenvisageable à partir du moment où nous sommes dans le domaine public. A Montpellier, c'est un organisme privé qui gère la sécurité." Sur le plan du nettoyage de la ville, la mairie renvoie la responsabilité à la Communauté des Communes de Nîmes Métropole qui n'a pas répondu à nos demandes d'interview dans les délais. Les acteurs du Marché Gare doivent se réunir le 21 octobre prochain afin de trouver des solutions annexes, avant que l'état du site porte préjudice à la crédibilité des entreprises qui y siègent.

Baptiste Manzinali

 

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Insalubrité du Marché Gare : à qui la faute ?”

  1. midisteak n est pas un exemple de proprete et loin de la je dirais que c est pluto eux qui donne l exemple de l insalubrite il faut prendre les photos des deux cotes du paysage a midisteak et en dehors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité