A la uneActualitésPolitique

NÎMES Départementales : la droite dévoile ses premiers candidats

Les candidats UMP-UDI des quatre cantons nîmois. Photo/montage : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Les candidats UMP-UDI des quatre cantons nîmois. Photo/montage : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Les candidats UMP-UDI des quatre cantons nîmois. Photo/montage : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

A l’approche des élections départementales de mars, l’UMP et l’UDI ont présenté ce matin leur candidats pour les quatre cantons nîmois. 

Quelques jours avant la trêve des confiseurs, la droite tente de régaler les électeurs avec la présentation de ses premiers candidats. Réforme des cantons oblige, les Gardois sont appelés à élire en mars 46 candidats dans les 23 cantons (un homme et une femme par territoire, NDLR). L’occupation de l’espace médiatique de l’UMP-UDI a permis de dévoiler ce matin certains contours de leur accord électoral : sur les huis candidats d’union, deux sont issus de l’UDI et six de l’UMP. « On a mis les meilleurs candidats à la meilleure place« , assurent les deux chefs de file des départementales Laurent Burgoa (UMP) et Thierry Procida (UDI).

Nîmes : six candidats UMP et deux UDI

Ces candidats sont essentiellement des adjoints ou d’anciens élus : Chantal Barbusse (UMP) et Thierry Procida (UDI) pour Nîmes 1 ; Rose Da Costa (UDI) et Marc Taulelle (UMP) pour Nîmes 2 ; Claude de Girardi (UMP) et Laurent Burgoa (UMP) pour le Nîmes 3 ; Véronique Gardeur Bancel (UMP) et Richard Tibérino (UMP) pour Nîmes 4. Avec ce casting, la droite assure avoir fait le choix de « l’expérience » : « ce sont des personnes engagées et compétentes qui connaissent bien leur territoire« , justifient les chefs de partis, Jean-Paul Fournier (UMP) et Yvan Lachaud (UDI), tout en se défendant d’avoir opéré un repêchage post municipales.

La totalité des candidatures pour les 23 cantons seront entérinées mi-janvier. Certaines incertitudes demeurent sur le canton de Marguerittes. Le maire sans étiquette William Portal doit se présenter avec Joëlle Murré (UDI). Seulement : il refuse de prendre le maire UMP de Manduel comme suppléant. Concernant le Vigan – qui forme désormais un seul et unique canton – le choix des candidats n’a pas été arrêté. Selon nos informations, le nouveau président du MoDem devrait s’allier à un candidat UMP sur le canton de Bellegarde/Beaucaire tandis qu’aune autre surprise est promise sur le canton de Vauvert…

Ce matin, dans le cadre de leur accord électoral, l'UMP et l'UDI ont présenté leurs premiers candidats pour les cantonales de mars. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Ce matin, dans le cadre de leur accord électoral, l’UMP et l’UDI ont présenté leurs premiers candidats pour les cantonales de mars. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Abstention et Front National 

Sous le slogan de campagne « Le bon sens gardois« , les candidats revendiquent leur proximité, en opposition au FN qui « n’a pas besoin de faire campagne pour être élu« , se désole Rose Da Costa. Les deux grandes inconnues du scrutin restent le taux de participation et le score du FN qui a récolté 25 % des voix au second tour des municipales nîmoises. »C’est un scrutin particulièrement difficile où la mobilisation est l’un de nos combats. Pour être qualifiés au second tour, nous devons recueillir au moins 30 % des voix« , explique Laurent Burgoa.

« Il y aura certainement des duels UMP-UDI / FN. On attend du Parti Socialiste la même chose que nous avons faite auparavant, c’est-à-dire un front républicain« , lance Jean-Paul Fournier. Le désaveu de l’opinion à l’égard du gouvernement est aussi un atout pour la droite : » la politique du conseil général du Gard est la même que celle du gouvernement« , revendique Yvan Lachaud. Et à Jean-Paul Fournier de conclure : « la victoire commence par Nîmes !« . Une victoire qui, si elle était avérée, serait inédite pour ce département dont le coeur bat depuis toujours à gauche.

Lire aussi :

CANTONS Le nouveau découpage officiellement validé

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

8 commentaires

  1. Fournier et Lachaud sont déjà en train de réclamer la constitution d’un front ripoublicain contre le FN.
    Puisque ces messieurs ont l’intention de faire cause commune avec la gauche, pourquoi ne font-ils pas directement l’union dès le 1er tour avec le PS et le PC ?

  2. Très bien ! Des candidats connus et reconnus qui seront d’excellents elus au conseil general !!
    On peut toutefois faire une légère remarque ou est la jeunesse prôné pendant la campagne des municipales !
    Allons messieurs, donnez du sens au gard, le bon sens gardois !!

  3. Toujours les mêmes, encore des cumulards! la droite nîmoise est incapable de se renouveler, des présenter de nouveaux candidats… Les Français ont assez des politiques de gauche et de droite cumulant plusieurs mandats, de voir toujours les mêmes! Ah la politique cela rapporte en terme d’indemnité! Le peuple a assez de voir tours les mêmes tetes depuis plus de 20 ans sur Nîmes et le Gard… L’UMP joue la défaite, les électeurs de droite iront soit voter blanc, soit la pêche ou la chasse, soit voter FN!

  4. Nous continuons à verrouiller la démocratie, et no continue la pluralite des mandats, Comment un medecin a plein temps peut il gerer un canton quand il n’est pas capable de gerer son poste d’adjoint correctement , sa place à l’agglo et diverses autres responsabilites. Ils ont tués le centre ville, ils vont continuer avec méthode à détruire nimes au profits de quelques grands groupes et s ‘en mettre plein les poches. L’extrème droite va donc avoir 2 candidats sur nimes2, avec l’officiel FN et le camouflé taulelle et sa bande de raciste, bien du courage a da costa pour exister au milieu de ces phallocrates extremistes

  5. Compétentes? Cela me fait bien rire de lire que ces personnes sont compétentes. Quelle honte de multiplier ou cumuler les mandats, car avoir une multitude de mandats, on ne peut pas approfondir les dossiers car une journée a 24h et une semaine 7 jours. De plus de plus de 20 ans on voit toujours les mêmes tètes à Nîmes, alors vivement le changement!

  6. Lagarde prônait de la jeunesse. Les candidats sur Ales n’ont pas été officiellement encore annoncés mais on entend déjà des noms… Il ne faut pas s’étonner que le fn monte en puissance. On voit toujours les mêmes que ce soit à l ump comme à l udi, des maires, président ou vice président d’agglomération qui veulent cumuler des postes. Où est l’ouverture aux jeunes ? A mon sens certains élus ont un excellent potentiel mais ils ne sont pas maires… A méditer si l’on veut gagner les départementales…

  7. Hé oui,trente ans de promesses dans un canton(le2)des uns et des autres,laissé à l’abandon au profit des quartier dits sensibles,c’est là que le FN fait ses meilleurs scores et c’est pas fini.Mon quartier soit disant residentiel se degrade d’années en années.Vive le changement!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité