A la uneCulture

SPÉCIAL FÊTES En trois coups, Denis Lafaurie, directeur du Cratère, revient sur l’année 2014

3 coups

Pendant les fêtes de Noël, Objectif Gard vous propose un nouveau rendez-vous. Du lundi au vendredi, à 14 heures, une personnalité Gardoise reviendra sur l’année 2014 avec un exercice imposé : les trois coups. Pour ce quatrième numéro, le directeur du théâtre du Cratère à Alès, Denis Lafaurie, a répondu à nos questions.

Son coup de cœur ?

"Le 29 novembre, dans la salle du Cratère, lorsque Jean-Louis Trintignant s’approche du devant de la scène et demande d’un signe à la salle en « standing ovation » un moment d’écoute : 'Ce soir c’est la dernière fois que l’on joue ce spectacle que l’on aimait beaucoup et c’est la dernière fois que je fais l’artiste'. Intense émotion, musiciens et public en larmes… Deux soirées d’exception bercées par cette voix unique au service des poètes… Fin d’une carrière hors norme, mais encore longue vie à cet artiste plein de grâce, de sagesse et d’esprit rebelle".

Son coup de gueule ?

"La convention Unédic du 22 mars. Quelques signataires mal informés actent pour le « métier » de la culture une remise en cause de leurs fondamentaux… Le régime d’assurance des intermittents du spectacle. Pourquoi ce qui marche bien doit-il être démoli ? Quel profit espère-t-on en tirer ? Ne devrait-on pas au contraire chouchouter ceux qui par leur travail rapportent à la France 3.5% de son PIB, soit 7 fois plus que l’industrie automobile ! Oui pour une réforme juste et stable du régime de l’intermittent qui garantit aux artistes et techniciens leurs emplois professionnels et leurs spécificités de travail"

Son coup de mou ?

"L’ambiance, le climat, les prévisions, les médias, bref le ciel a la couleur de la crise… Certes, elle existe, mais attention aux paralysies, aux « de toute façon on ne peut rien faire », aux dégommages, au bashing, aux pensées mortifères entraînant la déroute des initiatives.Une sorte de gangrène auto-suggérée qui vous souffle la vie. Jouons pour 2015 une musique plus résolue mais un peu plus douce…"

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité