ActualitésEconomie

AUBORD La CCI veut aider la commune à réfléchir à son avenir

Ce matin le président de la CCI Nîmes Henry Douais, son chef de cabinet Philippe Vachez ainsi que Jean-Michel Testard, vice-président délégué aux commerces. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Ce matin le président de la CCI Nîmes Henry Douais, son chef de cabinet Philippe Vachez ainsi que Jean-Michel Testard, vice-président délégué aux commerces.  Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Ce matin le président de la CCI Nîmes Henry Douais, son chef de cabinet Philippe Vachez ainsi que Jean-Michel Testard, vice-président délégué aux commerces. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Aux portes de la Petite Camargue, la commune d’Aubord regroupe plusieurs atouts pour développer l’attractivité de son territoire. Ce matin, la CCI Nîmes a conseillé l’équipe municipale dans son approche du monde de l’entreprise.

Dans le cadre de leur plan stratégique 2012-2015, la CCI Nîmes rend régulièrement visite aux collectivités afin de partager son expertise économique. Ce matin, c’est au tour de la commune d’Aubord de recevoir les précieuses analyses de la chambre consulaire. André Brundu, arrivé aux affaires aux dernières municipales, réfléchit à l’avenir de son territoire qui dépend de la communauté de communes Petite Camargue.

Évasion commerciale 

Atout majeur de la commune : sa population. Sur les 2 400 Aubordois, une grande majorité est constituée d’actifs imposables (cadres, professions intermédiaires ou jeunes agriculteurs…) qui contribuent à la richesse du territoire. Seulement, celle-ci n’est pas suffisamment exploitée, en raison de l’évasion commerciale. Comme souvent, « les gens font leurs courses là où ils travaillent« , précise Henry Douais. Dans le cas d’Aubord, 71% des actifs travaillent en dehors de la commune, dont 41% sur Nîmes. André Brundu, par ailleurs gérant d’une société de commerce de gros, en a pris conscience. Avec la communauté de communes de Petite Camargue, l’équipe municipale a décidé de dynamiser leur offre commerciale en construisant une deuxième zone d’activité baptisée ZAC Farigoule (en référence au thym, NDLR) !

Le projet doit être inauguré en 2016 et pourra accueillir jusqu’à 15 commerces  sur une superficie de 2,28 hectares. « Nous avons déjà beaucoup de demandes« , fait savoir le maire. Henry Douais en profite alors pour vanter « l’expertise » de la chambre qui propose certains services payants comme le « pack collectivités« .

Lire aussi : GARD La CCI propose un service payant aux élus

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité