ActualitésEconomie

PONT-DU-GARD 200 offres pour doper l’emploi local

Denis Bouad, vice président du Conseil général au forum de l'emploi au Pont-du-Gard. DR
Denis Bouad, vice président du Conseil général au forum de l'emploi au Pont-du-Gard. DR

Près de 1500 visiteurs ont participé ce jeudi 5 mars au forum des métiers de l’emploi saisonnier sur le site du Pont du Gard. 56 entreprises ont pu recruter sur place les saisonniers à venir. Satisfaction du côté des visiteurs et des professionnels.

Le Conseil général du Gard associé à la Communauté de communes du Pont du Gard, du Pays de l’Uzège-Pont du Gard et bien sur à Pole Emploi attendait les demandeurs d’emploi sur la rive droite du Pont du Gard venté pour la 6ème édition du Forum des métiers orienté sur l’emploi saisonnier. Ils étaient près de 1 500 à franchir le sas d’entrée pour aller à la rencontre de futurs employeurs du tourisme ou de l’agriculture. En 2014, le Gard représentait un potentiel de 11 700 emplois saisonniers selon Pole Emploi. Déjà une première journée, mardi 3 mars, avait réuni 150 personnes autour de la thématique de l’orientation.

Des visiteurs satisfaits et motivés

Parmi les nombreux visiteurs du jour, Amandine (23 ans originaire de Goudargues) recherchait un emploi dans l’animation. "J’ai trouvé 3 offres et j’ai pu réaliser trois entretiens". Avec son diplôme BPJEPS, elle espère être retenue sur le poste d’animatrice proposé par un club de vacances situé à Saint André d’Olérargue. Pour Damien (29 ans de Montaren), la recherche est plus soutenue avec 8 postes repérés. " J’en suis à mon 6ème entretien. J’ai le sentiment qu’il faut être très qualifié pour un poste souvent payé au minimum ". Damien aimerait pouvoir se former durant son activité.

De beaux parcours en exemple
Côté employeurs, l’office de tourisme du Pont du Gard est venu " faire son marché ". Il emploiera deux agents d’accueil en juillet et en août. "On a reçu 20 personnes, j’ai retenu 2/3 candidatures intéressantes" explique Vanessa Waisler, animatrice numérique du territoire au sein de l’office. " J’ai une collègue qui a commencé par un emploi saisonnier. Elle a fini par être employé en CDI chez nous ". Tous les espoirs sont permis car les emplois saisonniers peuvent être un marche-pied idéal vers un emploi pérenne. David (43 ans traiteur pour le petit Bedon) décrit sa difficulté à trouver de bonnes candidatures : "c’est utile d’être ici mais pas adapté à ma recherche". Il a besoin d’un cuisinier qualifié et compétent. S’il avoue la faiblesse de la rémunération proposée, David est prêt à l’augmenter si son futur employé fait ses preuves.

200 offres proposées par 56 entreprises étaient présentées aux 1500 visiteurs. Ce fût l’occasion pour Denis Bouad, 1er Vice-président du Conseil général du Gard de faire le tour des stands et de souligner les synergies positives créées. Il a exprimé un regret "on souhaiterait faire encore mieux compte tenu de la situation de l’emploi dans le département".

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité