ActualitésCulture

GARD Mobile homme théâtre, une saison riche malgré de nombreux rebondissements

Rémy Leboucq et Morgane Léveque du Mobile homme théâtre. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Rémy Leboucq et Morgane Léveque du Mobile homme théâtre. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Depuis 11 ans, le Mobile homme théâtre propose pléthore spectacles dans différentes communes du Gard. Cette année, c'est un programme riche que Rémy Leboucq et son équipe proposent aux Gardois, et ce , malgré les nombreux obstacles qui se sont posés sur sa route.

Auparavant basé sur Nîmes, le Mobile homme théâtre s'est vu contraint de déménager suite à un problème immobilier. Ils ont ainsi posé leurs bagages à Saint-Gilles, en amenant avec un eux, un nouveau concept : la péniche artistique. "Avec notre péniche Saïga, le Mobile homme théâtre prend tout son sens. Nous sommes devenus de vrais nomades" explique Rémy Leboucq, directeur artistique du Mobile homme théâtre. Des nomades qui accostent de commune en commune, afin de proposer de nombreux spectacles et ateliers d'initiation. Leur objectif principal ? Favoriser la rencontre entre les habitants, mais aussi associer la culture et les traditions. Mais autant dire que cette année, le maire de Saint-Gilles ne leur a pas facilité la tâche.

La péniche Saïga expulsée de Saint-Gilles

Cela fait plusieurs années que la ville de Saint-Gilles est le port d'attache de la péniche du Mobile homme théâtre. Cependant, cette année, le maire de la ville n'a pas souhaité renouveler les subventions accordées au projet, et a ainsi demandé à l'équipe de Rémy Leboucq de lever l'ancre. "Nous n'avons pas vraiment compris leur décision. Nous avons organisé 63 représentations à Saint-Gilles, et cela ne leur a rien coûté. Surtout que nous avons appris la décision finale sur la presse locale. Autant vous dire que cela nous a fait très bizarre" déclare le directeur artistique. Un retrait de subvention qui laisse la péniche du Mobile homme théâtre sans port d'attache pour le moment. Mais cela n'a cependant pas changé les plans de l'équipe, qui s'est tournée vers le conseil général, un de leur soutien financier depuis le début. Mais outre l'aide des élus, le Mobile homme théâtre a pu compter également sur le soutien des habitants et leur élan de sympathie.

"Nous avons beaucoup de gens derrière nous"

Lors de la présentation de la saison 2015, Rémy Leboucq confie "n'avoir jamais vu autant de monde présent. Il y a eu un élan de soutien qui nous a fait chaud au coeur". Un mouvement de solidarité que l'équipe retrouve dans chacune des communes où ils jettent l'ancre, mais également du côté des artistes. Russes, italiens, (...) les artistes viennent des quatre coins du monde pour investir la péniche Saïga : "Les journées Meeting the Odyssey est l'un des points forts de ce projet. Il met en avant des artistes internationaux et permet ainsi la découverte d'un théâtre différent". Une volonté de faire découvrir non pas des spectacles que tout le monde aime, mais plutôt un théâtre que les gens seront susceptibles d'aimer. Et pour se faire, le Mobile homme théâtre a prévu plus d'une cinquantaine de spectacles, dont trois points forts : le Festival complètement Berges à Vauvert, le Canal Blues, un festival de Blues à Franquevaux et le projet international Meeting the Odyssey.

Cependant, à l'approche des départementales, un point tracasse notre directeur artistique, celui de l'avenir de la culture : "Dans leur programme, les élus n'aborde pas le sujet de la culture, du coup on ne sait pas ce que sera la culture en 2016". Mais en attendant, l'équipe du Mobile homme théâtre compte bien profiter de cette saison riche en nouveautés.

Informations complémentaires :
www.mobilehommetheatre.com

1

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Mobile homme théâtre, une saison riche malgré de nombreux rebondissements”

  1. une petite rectification à l article.Nous recevions de Saint Gilles une subvention afin d organiser le Festival Completement Berges.Cette derniere remunerait un travail d ingénierie, le plateau artistique etant soutenu par la commune.Nous n avons jamais eu d’autres subventions de la ville.Cependant par le biais d une convention tripartite,Saint Gilles mettait à notre disposition,un espace de travail,un emplacement pour la péniche,un lieu de stockage.En contre partie et seulement en contre partie un cahier des charges stipule le nombre et la définition d actions sur la commune remunerees par le Mobile Homme Theatre en dehors de commande particulière.Monsieur Valadier n a pas souhaite reconduire cette convention.Cette décision nous laisse pour l instant sans emplacement pérenne.Nous le regrettons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité