ActualitésEconomie

BAGNOLS Des projets et des nouveaux membres pour PVSI

Lors des assises du démantèlement, en décembre dernier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors des assises du démantèlement, en décembre dernier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Agé d’un peu moins d’un an, le Pôle de Valorisation des Sites Industriels (PVSI) grandit vite.

Ainsi, pour sa première assemblée générale hier à la maison de l’entreprise de bagnols, l’association a accueilli 8 nouveaux membres, et pas des moindres : Areva, EDF, Veolia, Nuvia, Onet technologies, l’université de Nîmes, le lycée de Bagnols et BIC Innov’up. Ils viennent s’ajouter aux 7 membres fondateurs d’une association qui devrait continuer à grandir : « nous avons six demandes en attente qui sont bien avancées, et d’autres qui arrivent », se félicite Philippe Guiberteau, directeur du CEA Marcoule et président de PVSI.

Un président satisfait de la première année de PVSI : « nous avons un directoire et une cellule opérationnelle qui fonctionnent, et nous avons établi une feuille de route avec des groupes de travail. » Des groupes qui seront chargés de travailler sur des domaines tels que la formation ou encore l’innovation. « Il y a déjà des pistes, c’est encourageant », estime Philippe Guiberteau.

« La halle technologique sera le cœur du système »

En parallèle, PVSI va accentuer la communication, avec notamment la création d’un site internet, et organiser des journées d’échanges techniques. Mais le gros morceau est assurément la future halle technologique du parc Marcel-Boîteux, qui jouxte Marcoule : « nous avons conçu jusqu’au stade de l’avant-projet la halle technologique qui sera le cœur du système, où nous aurons nos projets innovants. »

Une halle technologique que PVSI souhaite voir sortir de terre rapidement : « l’objectif est que la construction débute cette année, il faut boucler le tour de table financier », explique le président, qui espère une mise en service « fin 2016, début 2017. »

En attendant, PVSI était présent au premier salon du nucléaire de Paris, « une très grande réussite », puis à celui de Phoenix, aux Etats-Unis. Les Américains « ont trouvé que PVSI était une initiative intéressante, qui rassemble recherche, formation et industrie, note Philippe Guiberteau. C’est ce qu’il faut pour l’innovation. »

Lire aussi :

L’ÉCO DU MARDI Marcoule se positionne sur la valorisation des sites industriels

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité