A la uneActualitésPolitique

RÉGIONALES Le maire de Bagnols ne sera pas candidat

Le maire de Bagnols Jean-Christian Rey (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Clap de fin pour le maire de Bagnols, Jean-Christian Rey, qui ne se représente pas aux régionales. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le dépôt des candidatures PS pour les régionales dans le Gard s'est clôturé hier. Selon nos informations, le maire de Bagnols ne se représente pas, contrairement au député frondeur, Patrice Prat.

Hier, la fédération socialiste du Gard, sous tutelle jusqu'en juin, a clôturé le dépôt des candidatures pour les régionales des 6 et 13 décembre. Selon nos sources, une cinquantaine de demandes ont été formulées par des élus mais aussi les militants. Comme à l'accoutumée, le Gard rhodanien attire toutes les attentions. Conformément à sa promesse, le maire de Bagnols Jean-Christian Rey a décidé de raccrocher sa veste de conseiller régional. "J'ai dit depuis le début que si j'étais réélu maire de Bagnols et président de l'agglo j'abandonnais mes responsabilités régionales, donc je ne me représente pas", nous a-t-il confié.

Qui pour reprendre le flambeau ? Alors que le nom de l'adjointe à l'éducation de la ville de Bagnols Emmanuelle Crépieux, candidate PS malheureuse aux dernières départementales, a circulé dernièrement, c'est finalement Catherine Eysseric qui devrait y aller. D'après nos informations, la deuxième adjointe au maire de Bagnols déléguée aux ressources humaines et aux nouvelles technologies, et suppléante du député Patrice Prat a déposé sa candidature.

Justement, le député frondeur Patrice Prat, qui ne s'était pas privé de faire part de son mécontentement concernant le mode de désignation de la liste pour les régionales, sera quant à lui bien candidat.

D'autres parlementaires Françoise Dumas et Fabrice Verdier font aussi partie du casting, à l'instar de Jean Denat, ex-président du conseil départemental. Les sortantes Nelly Frontano, Karine Margutti ainsi que Corinne Giacometti prétendent à leur propre succession. A noter que la liste des 22 candidats dans le Gard devra respecter le principe strict de parité.

Le conseil fédéral désignera la liste

A présent, il revient à une commission (composée du Premier fédéral Emeric Bréhier, de la direction nationale et du tandem Delga/Alary) de composer la liste gardoise, qui devra être approuvée par le conseil fédéral le 28 mai. "Sept jours avant la convocation de ce conseil, les membres recevront cette liste. Si certains ne sont pas d'accord, ils pourront toujours faire une autre liste", nous explique l'une de nos sources.

Ce processus de désignation a généré son lot d'indignation : "C'est scandaleux, avant c'était aux militants de désigner la liste", s'indignent plusieurs socialistes, qui craignent de voir "Alary choisir ses candidats sur un bout de table".

Lire aussiRÉGIONALES Dumas, Denat, Verdier… Les socialistes déposent leur candidature

Coralie Mollaret et Thierry Allard

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité