A la uneActualités

GARD A la ligne ou au harpon : quelle pêche vous convient le mieux ?

Photo d'illustration : droits réservés.
Photo d'illustration : droits réservés.

La période estivale donne lieu à de nouvelles expériences… Depuis quelques semaines, nombreux sont ceux qui défilent dans les magasins de sport, une canne à pêche ou un fusil sous-marin à la main. C'est ce qu'à constaté Béatrice*, vendeuse dans une grande enseigne : "ce sont en grande majorité des estivants qui viennent nous acheter du matériel. Seulement, comme ils ne sont pas du coin, ils ignorent les règles simples et les qualités requises pour chaque pratique".

Pêche à la ligne ou l'art de la patience

Alors, si l'envie de manger une belle dorade vous prend subitement, deux moyens s'offrent à vous. La pratique la plus simple et la moins onéreuse, reste la pêche à la ligne : "avec 50 euros vous pouvez avoir le matériel de base, la canne, les plombs, l'hameçon et les appâts, des vers marins si vous souhaitez attraper des dorades", poursuit la vendeuse. Seule inconvénient : avoir beaucoup de patience… Pour ce faire, lors de vos parties de pêche, vous pouvez investir dans un petit tabouret, un bon livre et une petite lampe. Le meilleur moment pour ferrer un poisson est à la tombée de la nuit ou au petit matin, lorsque celui-ci se déplace pour chercher sa nourriture.

Pêche sous-marine : connaître ses limites 

Pour les plus sportifs, la pêche sous-marine est une jolie aventure d'été. Seulement attention, Béatrice insiste : "vous devez avoir une bonne forme physique, du souffle et surtout, connaître vos limites". Rappelons que la pêche avec un fusil harpon n'est autorisée qu'en apnée. Pensez donc à compenser la pression de l'eau exercer sur vos oreilles lorsque vous plongez !

Le coût de cette pratique est nettement plus élevé :  le premier prix d'une arbalète est de 39 euros. Pensez aussi à la bouée rouge de signalisation (obligatoire pour aller plonger) à la combinaison, à la ceinture de plombs et au couteau. Pour débusquer les poissons, n'hésitez pas à regarder près des rochers, dans les épaves et jetées de Camargue. Une belle aventure à vivre toujours en binôme… Sécurité oblige.

Dorade royale. Photo : droits réservés.
Dorade royale. Photo : droits réservés.

*Le nom a été modifié. 

Lire aussi : ALÈS Les coups de cœur de Sauramps pour vos lectures estivales

LE GRAND BAIN La Baume à Poulx

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité