ActualitésSociété

BARJAC Denis Bouad : « Il y aura des touristes que s’il y a des agriculteurs »

Denis Bouad, Jacky Valy, Cathy et Edouard Chaulet à la rencontre de Jimmy Viougeas. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Denis Bouad, Jacky Valy, Cathy et Edouard Chaulet à la rencontre de Jimmy Viougeas. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Denis Bouad, Jacky Valy, Cathy et Edouard Chaulet à la rencontre de Jimmy Viougeas. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Hier, le président du conseil départemental Denis Bouad a passé sa journée sur le canton de Rousson pour évoquer la question du tourisme.

C’est à Barjac que la visite terrain a débuté. En fin de matinée, Denis Bouad, les conseillers départementaux Jacky Valy et Cathy Chaulet et le maire Edouard Chaulet sont venus rencontrer Jimmy Viougeas, co-gérant de la distillerie. Créée il y trois ans dans le quartier du Rieu, l’entreprise familiale est spécialisée dans la production de parfums et d’huiles essentielles de plantes aromatiques, notamment de lavande. « Avant, nous devions aller distiller dans la Drôme. Le transport était trop long et coûteux. Aujourd’hui, on fait tout sur place« , explique Jimmy.

Pour le président du conseil départemental, cette distillerie est un bel exemple de développement économique sur le territoire. « Nous savons très bien que nous n’allons pas créer des milliers d’emplois. Mais nous allons en créer par l’accompagnement individuel de petites entreprises comme celle-ci« , commente t-il. Et d’ajouter : « La lavande existe depuis la nuit des temps sur ce secteur. Nous devons vendre cette richesse et toutes les autres pour attirer les touristes. Il y aura des touristes que s’il y a des agriculteurs« .

La visite s’est poursuivie l’après-midi à la grotte de la Cocalière, à Courry. Denis Bouad souhaite mettre en place des « passerelles » avec les départements limitrophes – l’Ardèche et sa caverne du Pont d’Arc – pour promouvoir le Gard et en faire une destination privilégiée des touristes.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est une évidence qu’il faudrait faire partager au président de la Safer et de la chambre d’Agriculture (Mister Granier) qui fait le contraire de ce qu’il dit notamment en soutenant ce caricatural et coûteux projet golfo-immobilier de St Hilaire qui va voir disparaître des centaines d’hectares agricoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité