A la uneActualités

VAUVERT En images : fête votive au rythme de l’abrivado

Arrivée des gardians, rue Victor Hugo. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Arrivée des gardians, rue Victor Hugo. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Arrivée des gardians, rue Victor Hugo. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Jusqu’au 16 août le village de Petite Camargue vit au rythme de la fête votive, qui débute chaque matin par l’abrivado longue au départ des près.

Il est un peu plus de onze heures, ce matin, devant le Bar des Halles de Vauvert. La terrasse de l’établissement commence à se remplir doucement, mais surement. Les ainés du village sont les premiers à s’installer. Ils viennent apprécier leur café avant de se laisser tenter par un demi bien frais. La casquette vissée sur la tête, chacun lit son journal et commente généreusement le programme de la fête votive de Vauvert : « abrivado à midi et course de la ligue avec les manades Saumade, Daumas et Baumelles (…) Oh ça va être du joli ça, en plus c’est gratuit !« , lance un client. Quelques minutes plus tard, c’est au tour des jeunes de faire leur apparition en terrasse. Eux-aussi sont coiffés d’une casquette, mais celle-ci est à l’envers, et habille un maillot de foot de l’OM ou du Barça. Leurs mines fatiguée, dissimulée derrière des lunettes de soleil, trahissent une nuit agitée, au rythme de la soirée « Nuit blanche » qui sévit chaque soir au village. « On peut avoir un coca« , demandent au serveur les festaïres.

Anciens et jeunes ont un point commun : ils attendent avec impatience l’abrivado de midi qui marque une nouvelle journée de fête. Les barrières de protection, déjà en place, délimitent le parcours que réaliseront taureaux, chevaux, calèches, coureurs sans oublier les tacots soigneusement décorés par les jeunes. Les spectateurs commencent à s’amasser derrière les grilles. Si les touristes ont une appétence particulière pour ces traditions, les Vauverdois et Vauverdoises ne s’en lassent pas. Pour faire passer le temps, certains habitants y vont de leurs petites remarques sur l’actualité. Une bière à la main, une Vauverdoise au débardeur vert émeraude, assorti à ses ongles, s’offusque de la réforme territoriale : « tout va aller à Toulouse ! Je lui ai dit moi à Jean (Jean Denat, maire PS de Vauvert, NDLR), je lui ai dit !« . Son interlocuteur, un quinquagénaire du village, préfère, lui, parler football : « Tiens, tu as vu… Marcel là, ou Marcelo, je ne sais plus, il est parti de l’OM… Pauvre club ! Qui vont-ils trouver maintenant pour le remplacer ? « .

Les conversations s’interrompent. Les festaïres entendent les sabots des cheveux claquer sur le goudron chauffé par le soleil. « Regardes papa, les chevaux arrivent, les chevaux arrivent !« , s’émerveille une petite fille. Les adultes sont également subjugués par le spectacle. Un spectacle qui soude le village et donne à Vauvert, sa réputation de terre frondeuse et chaleureuse.

Photo : CM/DR.
Photo : CM/DR.
Photo : CM/DR.
Photo : CM/DR.
Capture d’écran 2015-08-10 à 13.41.13
Photo : CM/DR.
Photo : CM/DR.
Photo : CM/DR.

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité