A la uneActualités

PONT-SAINT-ESPRIT Déchets sauvages : « l’impunité c’est fini ! »

Le dépôt de déchets sauvages du chemin de l'Île, à Pont-Saint-Esprit, lundi (Photo : JDC/DR)
Le dépôt de déchets sauvages du chemin de l'Île, à Pont-Saint-Esprit, lundi (Photo : JDC/DR)

Des cagettes, pneus, cartons ou encore un vieux four : le chemin des Îles, à Pont-Saint-Esprit, ressemblait ces derniers jours à une déchetterie. « C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », lance l’adjoint en charge de l’environnement Vincent Rousselot, excédé.

Il faut dire que l’élu en a « ras le bol des ces incivilités », d’autant que la ville multiplie les efforts en la matière.

248 tonnes de déchets sauvages ramassés en 2014

« On a fait les aménagements pour la collecte, mis des bacs, inauguré une nouvelle déchetterie en janvier 2014, on évacue gratuitement les encombrants et les déchets verts pour les particuliers, et les cartons pour les commerçants et malgré ça, rien ne change », tempête l’élu avant de donner un chiffre éloquent : en 2014, 248 tonnes de déchets encombrants sauvages ont été ramassés dans les rues de Pont.

En juin, une quarantaine de pneus avaient été abandonnés au bord du Rhône. « C’est insupportable » pour l’élu, qui note plusieurs « points noirs » sur la commune.

Des dépôts de plainte dorénavant systématiques

Il y a quelques semaines, la ville lancé une « brigade verte », composée de deux agents. « Elle tourne et sensibilise les gens » précise Vincent Rousselot. Mais puisque visiblement ça ne suffit pas, l’élu l’annonce : « dorénavant, l’impunité c’est fini ! Pour le chemin des Îles, nous avons identifié le contrevenant, j’ai fait un rapport à la police municipale avant de déposer plainte à la gendarmerie. » Et désormais, ce sera « systématique », promet l’adjoint.

Il faut dire que les dépôts de déchets sauvages coûtent cher, très cher à la ville : « nous avons un camion et des salariés qui ne font que ça, explique Vincent Rousselot. Ça nous coûte 380 000 euros par an. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité