ActualitésSociété

ABATTOIR D’ALÈS Max Roustan : “Pas de réouverture sans validation des procédures”

Max Roustan, maire dAlès  (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Max Roustan, maire d'Alès (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

À sa demande et suite à la fermeture de l'abattoir d'Alès, une délégation de professionnels de l’élevage gardois, notamment conduite par Dominique Granier et Serge Alméras, présidents de la Chambre d’agriculture et de la Chambre de Métiers du Gard, a été reçue par le maire de la ville, Max Roustan, ce lundi.

Les représentants de la filière ont renouvelé leur demande d’une réouverture rapide de l’abattoir, « outil indispensable à la pérennité des élevages gardois qui sont orientés sur la production d’animaux de qualité, vendus en circuits courts et abattus dans le bassin de production », avance Dominique Granier.
Les professionnels ont réaffirmé être les premiers concernés par les conditions de vie de leurs animaux. Selon eux, « la rupture de cette organisation signifierait - pour l’agriculteur et le consommateur - la perte de contrôle des conditions et des distances de transport, des lieux et modes d’engraissement, d’abattage et de mise en marché des viandes ».

Devant ce qu’elle considère comme une « instrumentalisation de la cause animale pour des motifs douteux », la délégation se dit prête à s'associer à la mise en place d'une réouverture dans le cadre d'une organisation à la fois éthique et respectueuse de la réglementation.

De son côté, selon un communiqué de la Chambre d'agriculture, Max Roustan a éclairci sa position en posant ses conditions. « J'ai très mal vécu ces attaques, tant à titre personnel qu’au nom de la ville. La réouverture ne sera pas possible sans une validation des procédures d’abattage mises en œuvre ces dernières années à Alès de la part des services de l’État, qui surveillent quotidiennement l’abattoir, ainsi que la mise en place d’un comité d’éthique comprenant l’ensemble des utilisateurs réguliers et qui serait garant du bon fonctionnement».

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité