ActualitésPolitique

NÎMES METROPOLE Sitom : la droite ne lâche rien

SITOM :
SITOM : Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères du Sud Gard.

Ce mardi en séance publique, les 77 délégués communautaires ont désigné les représentants de l'agglomération qui siègeront dans les différents syndicats mixtes. Surpris, l'élu (LR) Richard Tibérino interroge : "pourquoi nous ne réélisons pas les membres du SITOM puisque le président Hervé Giély ne fait plus partie de l'agglo ?". Conseiller municipal de Redessan et président du SITOM Sud Gard*, Hervé Giély est l'une des victimes de l'abaissement du nombre d'élus de Nîmes Métropole, souhaité par Nîmes. "Si Jean Paul Fournier a décidé cela, c'est qu'il voulait ma tête", avait assuré Hervé Giély à Objectif Gard. Depuis plusieurs années, l'homme (ex-PRG) entretient des relations tendues avec Jean-Paul Fournier. Le maire de Nîmes aspire à placer Frédéric Touzellier, maire de Générac et numéro 3 sur la liste Les Républicains aux régionales, à la présidence du Sitom. Seulement, Hervé Giély est soutenu par le président UDI de Nîmes Métropole : "M.Giély peut continuer d'y siéger en sa qualité conseiller municipal de Redessan", répond Yvan Lachaud. Peu convaincu, l'élu nîmois entend saisir le préfet.

Lire aussi : ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES METROPOLE Sitom : la droite ne lâche rien”

  1. Quand on pense aux élus bafoués, aux électeurs méprisés, quand on sait le pourquoi des petites manœuvres on se dit que « les républicains » ont une petite conception de la politique.
    Élu FN j’assiste régulièrement à la mascarade que nous impose Fournier et sa bande.

  2. Entre le collaborateur de l’UMP au département et Gelly, Fournier n’a de cesse d’avoir des têtes à couper.
    Vivement que ce soit la sienne que certains s’occupent !!!

  3. Mr Hervé GIÉLY a démontré dans le passé qu’il pouvait être un excellent gestionnaire sortant, quand il le fallait, des sentiers battus. Pourquoi donc lui retirer confiance aujourd’hui à la tête du SIVOM ? Les susceptibilités personnelles (ou politicardes), n’ont nulle place dans ce débat. La politique à un tel niveau peut mener au pire. Épargnons-nous des aventures où mènent les copinages partisans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité