Actualités

SALON MIAM Ils veulent redonner au foie gras d’oie ses lettres de noblesse

Magret séché fourré au foie gras. EL/OG
Magret séché fourré au foie gras. EL/OG

Dan et Davy exposent au salon Miam depuis 14 ans. Ces producteurs de foie gras, implantés à Marches dans la Drôme, veulent faire redécouvrir l'oie, abandonnée ces dernières années au profit du canard.

"Le foie gras d'oie, c'est beaucoup plus fin et long en bouche que celui de canard", assure Dan. Pendant ce temps, son collègue Anthony fait déguster du magret séché fourré au foie gras, de la figue farcie au foie gras, des rillettes d'oie...  Chaque année, les producteurs élèvent 2 000 oies dans leur exploitation familiale. "Avant c'était un produit phare. Puis le canard a pris la place. Aujourd'hui, il y a un regain d'intérêt pour l'oie", constate Anthony.

Et les clients ne se font pas prier pour acheter les spécialités des Drômois. Au point qu'il a fallu retourner à l'atelier de fabrication pour réapprovisionner le stock. "Nous avons une belle clientèle au Miam. Chaque année, on progresse. Alès c'est une grande famille et nous avons des visiteurs fidèles", se réjouit Dan. Il faut dire qu'à quelques semaines des fêtes de Noël, leurs produits tombent à pic !

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité