A la uneActualitésPolitique

NÎMES MÉTROPOLE Les cinq clefs pour comprendre le budget 2016

Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole à côté de son vice-président en charge des finances, Maurice Gaillard. Photo : Coralie Mollaret.
Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole à côté de son vice-président en charge des finances, Maurice Gaillard. Photo : Coralie Mollaret.
Yvan Lachaud, président de Nîmes Métropole à côté de son vice-président en charge des finances, Maurice Gaillard. Photo : Coralie Mollaret.

L'exercice 2016 de l'agglomération a été voté, lundi soir, à la majorité. Si la droite est satisfaite de la non-augmentation des impôts et des économies dégagées pour investir, la gauche, elle, fulmine contre la politique menée autour des transports.

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.50.27324 millions d'euros. Tel est le montant du budget global 2016 (220 M en fonctionnement et 104 M en investissement), similaire à celui de 2015, soit 325 M. L'exercice se décompose de la façon suivante :

- budget principal : 150 M.

- Cinq budgets annexes, en relation avec les compétences de l'EPCI : transports (88 M) ; ordures ménagères (38,6 M) ; eau (26,18 M) ; assainissement (18,19 M) ; numérique (2,65 M).

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.50.31

Pas de hausse d'impôt. Le président UDI Yvan Lachaud a rappelé qu'il n'y aurait pas de hausse d'impôt en 2016*. Et ce, même si le contexte financier est délicat : baisse d'1,8 M de la DGF (Dotations globales de fonctionnement estimées à 6,8 M en 2016) ; 1,1 M de dépenses supplémentaires pour la prise de la compétence pluviale au 1er janvier 2016 ou encore la diminution des recettes de la TEOM de (Taxe d'enlèvement des ordures ménagères). Le président du groupe IEC (Intérêts et esprit communautaire - composante de la Majorité d'Yvan Lachaud) a réitéré sa volonté de voir "rapidement" le taux de TEOM des communes lissé sur celui de Nîmes qui passera en 2016 à 10,71%. Quant à l'opposition (FN, PS, Front de Gauche), elle estime à l'unisson que la fiscalité de l'agglo est "déjà très élevée"*.

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.50.37

Économies. 4,2 M ont été dégagés de la section de fonctionnement à celle de l'investissement. "Un chiffre comparable à celui de l'année dernière", s'enorgueillit Yvan Lachaud. Ces économies résultent notamment de la "renégociation avec les prestataires des DSP transport qui ont permis de faire économiser à l'agglomération 3 M". Si l'exécutif sait être persuasif, il n'aura pas réussi à convaincre Yoann Gillet (FN) : "En 2015, cet autofinancement de 4,2 M d' était déjà faible. (…) Vous n'avez aucune vision pour cette agglomération".

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.50.41

Fin de la gratuité des transports. Au 1er février 2016, seuls les bénéficiaires de la CMU (ou d'une attestation relative aux conditions de ressources) obtiendront 50% de réduction de leur abonnement à travers le "Pass Liberté". Auparavant, l'agglomération et les CCAS des communes prenaient en charge une partie du billet, dont le coût variait de la gratuité à 12,50 €. Objectif de la mesure : abandonner la gratuité totale pour amortir les hausses à venir de la tarification du réseau. La délibération a mis le feu aux poudres à gauche. Pour l'élue PCF Sylvette Fayet : "cette délibération, vicieuse, est très lourde de conséquences pour les 8 à 10 000 Nîmois qui bénéficiaient soit de la gratuité totale soit d'un tarif réduit (…) Cette décision est prise en accord avec la ville de Nîmes qui proposera, samedi en conseil municipal, une baisse de 1,3 M de sa subvention au CCAS".

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.50.46La dette. De 178 M d'€ en 2015, cette dernière devrait augmenter en 2016. Cela résulte d'importants investissements (extension de l'hôtel communautaire, acquisition des locaux de l'EERIE, extension de la ligne T1 au sud de Caissargues…) financés par l'emprunt dont "les taux d'intérêts sont très favorables", fait valoir l'exécutif. L'opposition et une partie de la Majorité s'inquiètent toutefois de cette dette qui "n'est pas toujours un signe de bonne santé", estime François Séguy, élu Parti de Gauche.

*Exceptée pour les communes dont le taux de TEOM doit être modulé pour se rapprocher de celui de Nîmes.

Lire aussi : NÎMES MÉTROPOLE L’Agglo poursuit ses grands chantiers en 2016

NÎMES MÉTROPOLE Les petits maires attendent davantage de l’agglo

INSOLITE Agglo : des sandwichs pour mieux digérer le chantage du FN

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité