A la uneActualitésOG, trait pour trait

TRAIT POUR TRAIT La vie nocturne à Nîmes, un très long fleuve tranquille

nimeslanuit

Cette semaine, votre journal Objectif Gard vous a proposé un dossier en deux parties sur la vie nocturne à Nîmes. Législation toujours plus contraignante, circulation et stationnement difficile, l'activité économique nocturne du centre ville est à l'agonie. Quand certains tentent de trouver des compromis avec les riverains, d'autres militent pour un Nîmes "sans bruit." Et ce besoin de silence redouble en particulier depuis qu'une loi anti-tabac interdit la fumée de cigarette dans les lieux fermés, ce qui favorise les nuisances sonores aux abords des cafés et restaurants notamment.

Mais tout n'est pas si négatif non plus et les pouvoirs locaux tentent tant bien que mal de trouver des solutions en rapatriant par exemple en périphérie (comme à la salle de musique actuelle Paloma, qui reste éloignée des premières habitations), une population de mélomane qui refuse de se coucher comme les poules.

 

A lire et relire : 

FAIT DU JOUR À Nîmes, la vie nocturne se meurt (1/2)

FAIT DU JOUR À Nîmes, la vie nocturne se meurt (2/2)

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité