ActualitésSociété

GRAND AVIGNON Pour Jean-Marc Roubaud, « rien ne justifie cette grève » des éboueurs

Le vice-président du Grand Avignon Jacques Demanse, le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et le directeur du service environnement déchets François Pasquier (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le vice-président du Grand Avignon Jacques Demanse, le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud et le directeur du service environnement déchets François Pasquier (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors qu’une nouvelle grève touche le service de collecte des déchets du Grand Avignon depuis le 1er janvier à l’appel de la CGT, le président de l’agglomération Jean-Marc Roubaud s’est exprimé mardi.

Dans un communiqué, l’édile villeneuvois rappelle d’abord que « depuis plus d’un an, le dialogue social entre le personnel de la collecte et le élus du Grand Avignon a permis un certain nombre d’avancées concrètes, favorables aux conditions de travail et au pouvoir d’achat du personnel. » Un processus qui avait abouti à une nouvelle organisation du service présentée en décembre, pour une entrée ne vigueur au 1er janvier.

Oui mais voilà, force est de constater que les quatre communes desservies par le service, Avignon, Morières, Caumont et Entraigues, voient de nouveau s’entasser les ordures depuis le premier de l’an. « Au moment de mettre en œuvre ces avancées, un unique syndicat est revenu subitement sur une année de discussions, pour divers prétextes, et notamment pour refuser la mise en place dans ce service de la pointeuse – utilisées par tous les autres services de l’agglomération – qui met fin à la pratique illégale du ‘fini-parti’, affirme Jean-Marc Roubaud. Cette pratique permettait aux agents de quitter le travail aussitôt le circuit de collecte terminé. Le respect du cycle de travail hebdomadaire, en mettant fin à la précipitation source de nombreux accidents de travail et de négligences, garantira en effet une pénibilité moindre pour les agents. »

Devant la situation, l’agglo a décidé de faire appel d’abord aux non-grévistes, mais la sortie des véhicules aurait été empêchée par les grévistes, dont certains ont ensuite empêché de circuler un camion d’une société privée mandatée par l’agglo pour ramasser les ordures ménagères sur la rue de la République, à Avignon.

« Toutes les mesures permettant de pallier les obstacles à la liberté du travail imposés par ce syndicat au mépris des droits fondamentaux des travailleurs seront prises sans délai. Rien ne justifie aujourd’hui cette grève qui est un rejet manifeste du dialogue social et des accords conclus », affirme Jean-Marc Roubaud, qui se rendra avec son vice président délégué à l’environnement et à la collecte des déchets, le maire de Sauveterre Jacques Demanse demain matin au service de collecte des déchets.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité