A la uneSociété

GARD Carte scolaire 2016 : 45 suppressions et 38 ouvertures de classes

Photo d'illustration. Photo DR/
Photo d'illustration. Photo DR/

Le verdict de la carte scolaire 2016-2017 vient d'être officialisé par l'académie de Montpellier. Dans le Gard, 38 classes vont être créées à la rentrée prochaine, dont 7 à Nîmes et 2 à Alès. Le dispositif de scolarisation des enfants de moins de 3 ans va également être étendu avec 5 ouvertures à Alès, La Grand'Combe, St-Hippolyte-du-Fort et Bagnols-sur-Cèze.

Enfin, dans le cadre du projet "Plus de maîtres que de classes", 20 postes vont être mis en place.  "Pour accompagner sa progression démographique et soutenir les difficultés socio-économiques auxquelles elle est confrontée, l’académie de Montpellier est attributaire pour l’année 2016-2017 de moyens en nette augmentation, la positionnant en 4ème place des académies les mieux dotées de France, après les académies de Créteil et Versailles et Lyon. 450 emplois d’enseignement sont créés", souligne Armande Le Pellec Muller, Recteur de l’académie de Montpellier.

En compensation, 45 classes vont être supprimées, dont Cendras et St-Christol-les-Alès. "Les moyens ont été répartis dans un souci d’équité, en tenant compte des spécificités de chaque territoire de l’académie, mais également de la sociologie des publics accueillis dans les écoles, collèges et lycées", ajoute le recteur.

Voir la nouvelle carte scolaire

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

4 réactions sur “GARD Carte scolaire 2016 : 45 suppressions et 38 ouvertures de classes”

  1. Pression démographique, difficultés économiques et toujours moins de dotations pour les collectivités territoriales chargées d’amortir le choc pour des populations de plus en plus fragilisées. Cette carte scolaire tient encore du replâtrage qui devient la marque de ce gouvernement.

  2. Ben voyons Mme la rectrice( elle a horreur qu’on l’appelle comme ça )si on vous écoute tout va bien . Parlez en aux enseignants, aux délégués syndicaux, aux parents d’élèves et aux élus, leur avis sera étrangement bien différent .Mais entre une dame bien à l’abri dans son bureau luxueux et des enfants entassés dans des classes suite aux fermetures, il est bien légitime qu’il y ait des nuances ( et pourquoi pas 50 nuances de craie ).

  3. Il faut ouvrir les yeux,on va pas maintenir des classes où il n’y a pas suffisamment d’habitants,mieux vaut les concentrer et leurs offrir plus de moyens
    Je rigole quand je lis Sabathé,qui critique cette politique,alors que pour exister elle a servi la soupe à delga,qui n’est que l’envoyée du ledit gouvernement ; Dur d’exister quand on suit le vent !!!!

  4. Juste pour relativiser les choses, il faut savoir tout de même que l’on ferme des classes en sachant qu’après fermeture, les élèves seront parfois plus de 25 en primaire et jusqu’à 29 en maternelle. Après on nous dira que l’objectif recherché est la réussite de tous les élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité