Actualités

BEAUVOISIN Les épines de l’Acacia piquent les locataires

La résidence l'Acacia à Beauvoisin (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
La résidence l'Acacia à Beauvoisin (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

A Beauvoisin, les locataires d'une résidence de logements sociaux ne comprennent pas ce qui leur arrive. Des charges, normalement incluses dans le loyer mensuel, sont à présent demandées par le gestionnaire de la résidence, la SEMIGA.

Un rappel de charges sur 3 ans... Des sommes qui s'étalent de 1500 euros à plus de 3000 euros pour des locataires qui sont en situation précaire. Pour les 20 logements de la résidence, la somme demandée avoisinerait les 35000 euros... "Sur 3 ans, ça doit faire à peu près 4000 euros par foyer! Les locataires sont en majorité des femmes ou des mères célibataires. Elles sont déjà dans la précarité mais elles paient leur loyer normalement... On leur demande maintenant de payer des charges qui viennent s'ajouter aux charges que les locataires payent déjà!" évoque Nicolas Meizonnet, Conseiller Départemental FN.

Une situation difficilement acceptable pour des locataires qui en plus de ces problèmes connaissent chaque mois des soucis dans la résidence. "Les inondations... Et oui, la rue est en pente et nous sommes en contre-bas donc on prend l'eau et ça dure des mois avant de sécher! La chaudière fait des siennes sans cesse et des mal-façons truffent l'immeuble depuis sa construction. La SEMIGA pratique la politique de l'autruche avec nous mais d'autres affaires sont similaires ailleurs" notent les locataires.

"Les panneaux solaires installés ne fonctionnent pas très bien et du coup, EDF doit prendre le relais... J'ai 148 photos de mal-façons dans cette résidence! Ils veulent qu'on restreigne notre train de vie et ils sont prêts à nous endetter pour payer ces charges. Sans nous prévenir, la SEMIGA s'est entretenue avec des assistantes sociales et on nous a proposé des échéanciers, certains sur 18 ans!" brosse quant à elle Elisabeth Bosch, locataire qui assure n'avoir aucun avenant au contrat concernant ces nouvelles charges.

Des locataires de la résidence en compagnie de Nicolas Meizonnet, Conseiller Départemental FN (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Des locataires de la résidence en compagnie de Nicolas Meizonnet, Conseiller Départemental FN (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

A Bouillargues, au Mas de Mingue ou encore à Quissac ce genre de souci pourrait voir le jour. "Si on calcule, charges incluses, le montant du loyer des appartements dans cette résidence à Beauvoisin, on arrive à 780 euros pour un P3. Presque le prix d'une location à Nîmes! Les locataires ne le seraient pas à ce prix... Ca pourrait concerner 10% des locataires de la SEMIGA" conclut Nicolas Meizonnet.

"Nous voulons simplement que la prise en charge de ces factures ne nous revienne pas, il faut être raisonnable car ici, ce sont des logements sociaux et nous lançons aujourd'hui un appel au secours. Si le problème persiste, nous irons en Justice et même jusqu'au Ministre!" lâchent les locataires.

La Société (Anonyme) d’Économie Mixte Immobilière du département du GArd est un outil du Conseil Départemental du Gard. Elle gère aujourd’hui plus de 2 000 logements sociaux locatifs répartis dans les communes du département du Gard. Alexandre PISSAS, Conseiller Départemental du canton de Bagnols-sur-Cèze, actionnaire majoritaire de la société est le président du Conseil d'administration.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BEAUVOISIN Les épines de l’Acacia piquent les locataires”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité