Actualité générale.

ALÈS Eclairage public : extinction partielle la nuit dans les zones inhabitées

Le Pont Vieux au fil de la nuit. EL/OG
Le Pont Vieux au fil de la nuit. EL/OG

La baisse des dotations de l’État et l'augmentation des taxes sur les énergies conduisent la Ville d’Alès à chercher des solutions pour réduire la facture de l’éclairage public qui s’élevait à 650 000 € en 2015.

Deux types d’actions seront mis en œuvre par la municipalité. À partir du 7 mars, la Ville d’Alès testera l’extinction de l’éclairage public, entre 23h et 6h30, sur certains axes périphériques les moins accidentogènes. Sont concernés : les rocades Sud (de la Luquette au pont du 18-Juin) et Est (de la route de Bagnols à l’hôpital), les quais de Cauvel, du 11-Novembre-1918, du 8-Mai-1945 (en partie), de la Brigade-du- Languedoc et du Mas d’Hours, les avenues de Ladrecht et des Cévenols (devant PIST 4), le boulevard Charles Péguy, le chemin de Larnac (accès à la déchetterie), la rue des Métallurgistes (Tamaris), l’éclairage de la voie verte, sur l’avenue d’Anduze, un candélabre sur deux sera coupé entre 23h et 6h30.

Les rues du centre-ville, des lotissements, des quartiers, et les giratoires ou carrefours dangereux ne sont pas concernés. L’extinction partielle nocturne de ces 615 foyers lumineux, sur treize kilomètres de voirie, permettra déjà d’économiser 28 000 € par an. « C’est une expérimentation, insiste Pierre Viguié, directeur du Pôle Infrastructures de la Ville. En fonction des retours que nous aurons, nous pourrons adapter la tranche horaire de coupure, ainsi que les secteurs ».

Ensuite, la deuxième action portera sur le remplacement des antédiluviennes et énergivores lampes à vapeur de mercure par des LED. Un programme sur quatre ans prévoit l’installation de 2 300 lampes LED sur la ville d’Alès, avec 70 à 80 % d’économie de consommation électrique à la clé. « C’est un effort financier important pour la collectivité, mais nous nous y retrouverons sur le long terme », assure Max Roustan. La première tranche de remplacement de 650 lampes a coûté 350 000 € en 2015 (achat et pose). 650 nouvelles lanternes à LED seront installées cette année.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité