Actualités

IL Y A 4 ANS… Nîmes Olympique choisissait Victor Zvunka comme nouveau coach

DR Nîmes Olympique
DR Nîmes Olympique

Il y a 4 ans, après le départ de Thierry Froger, c'est Victor Zvunka, entraîneur de 60 ans rigoureux et ancien joueur professionnel, qui était choisi par le Nîmes Olympique pour continuer le travail amorcé par son prédécesseur.

Marseillais dans l'âme, Zvunka était fait pour s'installer à Nîmes, un temps. Jean-Louis Gazeau, alors Président du Nîmes Olympique, expliquait ce choix par quelques mots très élogieux envers son nouveau coach, rappelant qu’il s’agissait d’un choix important et personnel et qu’au vu de l’expérience de Victor Zvunka (notamment vainqueur de la coupe de France en 2009, finaliste en 2004, champion de D2 en 1997…), ce choix "avait été facile". Le Président Gazeau reconnaissait qu’il avait interrogé tout de même ses proches, et "appelé un président" avant de conclure un contrat de deux ans pour donner les clés de l’équipe pro à Victor Zvunka, l'homme qui a lancé Fabien Barthez "dans le grand bain" à Toulouse.

Thierry Froger refusant un contrat d'une année renouvelable en cours de saison, c'est donc Zvunka qui débarquait en ville. Amical, beau parleur, blagaïre même, le coach mènera la vie dure aux joueurs qu'il conditionnera avec rigueur vers un avenir professionnel plus efficient.

Merville, Niflore, Piocelle, Bénézet ou Poulain étaient connus du nouvel entraîneur et la promesse d'une douce souffrance en début de saison était de mise… En effet, Victor Zvunka était connu pour sa rigueur et son autorité. Une réputation que l’ancien joueur de l’OM  ne refusait pas totalement. "Les groupes se forment aussi là, dans la souffrance! Un réveil dès 6h du matin et trois entraînements par jour", pour un stage de début de saison probablement en montagne, "plus au frais".

Celui qui a l'habitude de passer derrière Thierry Froger (Châteauroux et Guegnon) promettait alors que son "but est de ne pas être trop souvent dans la deuxième partie du classement et de lutter tout le temps pour le maintien". Pari réussi pour le coach qui sera remercié de manière surprenante en décembre de l'année suivante alors que sa formation était 18ème au classement.

Après Nîmes, Zvunka est allé entraîner en Algérie le Chabab Riadhi Belouizdad puis retour en France avec l'AC Arles-Avignon pour aller ensuite (depuis 2015) en Guinée caocher l'Horoya Athlétic Club.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité