Actualités

GRAU-DU-ROI Salem en monumental expose ses formes

Salem sous tous les angles (Photo Anthony Maurin).
Salem sous tous les angles (Photo Anthony Maurin).

Les sculptures de Salem sont arrivées en ville et au-delà. Une dizaine œuvres à contempler en long, en large et en travers. 

Les sculptures installées sur les quais, le parvis de la Capitainerie de Port Camargue et sur la place Etienne Mourrut, sont des œuvres de Salem Ali, un sculpteur français né au Caire en 1945. Spécialiste des œuvres monumentales en bronze, l'artiste a de la ressource et crée formes difformes pour attirer l'oeil par sa véracité.

Ayant plusieurs autres flèches à son arc artistique, Salem Ali fait aussi dans la peinture mais surtout dans la sculpture hors norme avec des composants parfois spéciaux ou mêlés à d’autres matériaux. Un travail de profond pour atteindre les cimes souvent rondelettes de ses œuvres. Son atelier de Calvisson abrite quelques pépites mais c’est bien au Grau-du-Roi et à Port-Camargue qu’il s’expose actuellement et durant tout l’été.

Si l’artiste était déjà venu il y a quelques mois à la villa Pary pour une exposition, il renoue avec le village de pêcheurs afin de montrer l’évolution de son savoir-faire. L’homme a un grand atelier en Thaïlande, une galerie à Alès, mais, celui qui a fait les Beaux-Arts d’Alexandrie (sans Alexandra), revient en Camargue avec dans ses valises une dizaine de sculptures monumentales à ne pas rater… De toute façon il sera difficile de ne pas les voir !

Pour exemple, la sculpture intitulée "Femmes de pêcheurs" a des mensurations grandiloquentes avec une hauteur qui tourne autour des 4m et un poids, par femme, compris entre 200 et 300kg.

Exposées au Quai Lapérouse, 7 sculptures. "Femmes de pêcheurs",  "Les oiseaux blancs", "La Ronde", "Contre le vent", "Amour", "Jumelles" et "La Famille". Au Jardin des sculptures, vous verrez "Tornado" et "Le taureau rouge". Enfin, sur le Parvis de l’Hôtel de Ville l''Indestructible amour" et "Recto-verso" mettent fin à votre parcours initiatique!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité