Culture

LIVES AU PONT 20 000 participants pour le cru 2016

Lives au Pont 2016. Photo Anthony Maurin/Objectif Gard
Lives au Pont 2016. Photo Anthony Maurin/Objectif Gard

20 000 personnes ont assisté à la 6ème édition du festival Lives au Pont, le week-end dernier. L'année dernière, ils étaient 25 000.

L’ouverture de la première soirée électro-pop de jeudi fut confiée à The Dualz, lauréat du dispositif "Before" du Conseil départemental du Gard, avec un live aux sonorités pop, riche et prometteur. Dans la même lignée, les saisissants Naive New Beaters rentrèrent sur scène, en invitant la foule à investir peu à peu les berges du Gardon. Place ensuite au collectif montpelliérain My Life Is a Week-End, qui ont assuré chaque changement de plateau avec une énergie communicative et ultra festive. Synapson, le binôme parisien très attendu, fit son entrée sur scène en enchaînant leurs plus gros tubes teintés de jazz et de deep-house. C’est au tour de Fakear d’assurer le show, suivi du duo américain Odesza qui a prolongé le voyage musical électro-pop, accompagné de cuivres percutants et d’un show vidéo particulièrement réussi. Pour clôturer cette première soirée, Jamie XX a offert un set exclusif dans notre région, passant de la soul au hip-hop puis à la techno.

Le lendemain, place à la culture hip-hop avec une mise en bouche assurée par les très prometteurs VSO, deuxième groupe lauréat du dispositif "Before". De quoi permettre aux montpelliérains Set & Match d’assurer un live percutant sous un soleil de plomb. Puis les icônes du rap US Mobb Deep débarquent sur scène, offrant au public exalté un show explosif de grande qualité. Para One lance alors son premier dj set de la soirée. L’ambiance est optimale quand le très attendu Nekfeu surgit sur scène, comblant à souhait ses milliers de fans surchauffés et renversés par le flow incomparable du rappeur parisien fort bien entouré. Para One enchaîne sa 2ème session live avant l’arrivée du génial Gramatik, offrant un set électro alliant à merveille jazz, soul, funk et hip-hop.

Pour clôturer cette 6ème édition, les très attendus Birdy Nam Nam ont tenu toutes leurs promesses, en offrant un show magistral d’une intensité rare pour clôturer le festival face à un public visiblement heureux.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité