ActualitésSociété

TOROS A Nîmes, Castella marque l’histoire et bluffe Adolfo Martin!

Sébastien Castella s'enfermera seul face à 6 toros d'Adolfo Martin (Photo Anthony Maurin)
Sébastien Castella s'enfermera seul face à 6 toros d'Adolfo Martin (Photo Anthony Maurin)
Sébastien Castella s'enfermera seul face à 6 toros d'Adolfo Martin (Photo Anthony Maurin)

Sébastien Castella, matador de toros biterrois, s'enfermera seul face à 6 toros le samedi après-midi de la feria des Vendanges cru 2016.

Le Français  est déjà sorti en triomphe à plusieurs reprises des arènes de Madrid, les plus importantes du monde taurin. Nul ne mésestime ses qualités et ses compétences face à une corrida de toros qu'elle soit formelle ou comme celle qu'il affrontera seul le 17 septembre prochain.

Pour un solo supplémentaire à Nîmes, le Biterrois a choisi une ganaderia de haute valeur. Si on a l'habitude de voir cette le Français combattre des toros dits "faciles" car laissant la place à l'art lorsque l'alchimie prend forme, choisir des Adolfo Martin n'est pas du même acabit.

"Qu’une figura, et indiscutablement la première figura française, s’enferme face à 6 de mes toros dans la première arène de France, est un pari immense. Je remercie Sébastien d’avoir choisi ma ganaderia pour ce geste". Ces mots sont ceux d’Adolfo Martín avant le rendez-vous qui fera rentrer Sébastien Castella dans l’histoire. Aucun torero n'a jamais combattu 6 toros de cet élevage en solitaire.

(Photo Anthony Maurin)
(Photo Anthony Maurin)

Le ganadero assure que c’est une corrida "dans le type de la maison, très sérieuse, supérieure à la présentation traditionnelle du toro de Nîmes. De plus, elle provient de bons sementals et devrait embestir"Pour Adolfo Martín, cette corrida est "une responsabilité : c’est la première fois qu’un torero dit qu'il veut tuer 6 toros d’Adolfo". De ce fait, "j’ai préparé la corrida à mon goût en souhaitant qu’elle donne du spectacle et que l’on puisse profiter d’une grande après-midi de toros".

Pour Adolfo Martin, l'éleveur,  Castella "comprend parfaitement ma ganaderia. Pendant la San Isidro à Madrid, il a toréé deux toros de manière extraordinaire, même si le public a été froid et n’a pas vraiment réagi. Les toros ont été très bons mais lui s’est arrimé, a toréé lentement et leur a baissé la main… et a démontré qu’il a la capacité et le courage pour toréer mes toros".

Toros Adolfo Martin Castella 2016 Nîmes (Photo DR)

Un rendez-vous pour les amoureux des combats de toros et de l'art incorporé par l'Homme. Ce solitaire peut devenir un bon compris et sera à coup sûr à voir. Les toros de la tarde : "Madroño" nº 51, "Aviador" nº 69, "Baratero" nº 19, "Chaparrito" nº 60, "Baratero" nº43, "Tomatillo" nº 26, "Sombrerillo" nº 56, "Carpintero" nº 50.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité