NÎMES Apologie du terrorisme en plein tribunal

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Deux hommes sont en garde à vue depuis mardi midi, suite à des propos évoquant « Daech » et « des attentats ». Des paroles prononcées à l’intérieur du Palais de Justice de Nîmes, après une audience à la Cour d'Appel.

« Ne vous étonnez pas s’il y a des attentats », scande un homme devant plusieurs témoins dans les couloirs du Palais de Justice... Quelques minutes avant, une personne de sa famille a été condamnée pour des « vols » à 10 ans de prison devant la Cour d’Appel de Nîmes. A l’issue de l’audience d’aujourd’hui, mécontent de la décision, des mots déplacés ont été tenus. Le proche du prévenu a crié des propos qualifiés «d’apologie du terrorisme », juste à côté d’un substitut du Procureur, témoin direct de la scène et des paroles. L’individu a été interpellé et immédiatement placé en garde à vue au commissariat de Nîmes.

L’autre homme, qui lui a été lourdement condamné aujourd’hui comparaissait pour des "vols". Il avait écopé de 4 ans de prison devant le tribunal correctionnel d’Avignon. Devant la Cour d'Appel de Nîmes aujourd’hui, la peine a été largement supérieure. Il a été sanctionné de 10 ans. Il n’a pas admis la peine... Alors qu’il comparaissait détenu, et qu’il était escorté par les gendarmes, très énervé, il a cassé du matériel installé à l’entrée du Palais de Justice. Il a également prononcé des paroles liées à une organisation terroriste en criant « vive Daech » dans la salle des pas-perdus du tribunal. Lui aussi a été placé en garde à vue.

Les deux hommes pourraient être poursuivis devant le tribunal correctionnel pour "apologie du terrorisme"...

Boris De la Cruz

Partager