ActualitésSociété

NÎMES Simon Casas fera briller sa ville à Carré d’Art

Les Avocats du Diable entourés par les élus de la Ville de Nîmes, le brindis de Simon Casas fait parler de lui et parlera finalement de sa ville à Carré dArt.
Les Avocats du Diable entourés par les élus de la Ville de Nîmes annoncent que le brindis de Simon Casas aura finalement lieu à Carré d'Art.

Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes, est la personnalité choisie par l'association des Avocats du Diable dans le cadre de leur traditionnel brindis à la ville de Nîmes.

Ce fut un modèle de "montage" de mayonnaise et les réseaux sociaux n'y sont pas pour rien! Lâchez une phrase, filez un indice, émettez une proposition mais ne laissez jamais reposer la préparation... Enfin, pour une dégustation des plus croustillantes, remettez sur le feu une idée ou deux puis faites-les mijoter quelques jours. C'est grosso modo la recette d'un bon teasing et les Avocats en sont à présent les spécialistes.

"Ça a créé le buzz!" évoque Jacques-Olivier Liby, Président de l'association qui était à la baguette de l'opération "aguichage" autour du nom choisi pour être le prochain crieur du brindis à la ville de Nîmes.

Les Avocats du Diable sont connus et reconnus pour leurs habiles maniements de la langue française, leur aspect sociétal mais aussi pour leurs frasques littéraires, leurs idées novatrices, leur Prix Hemingway et bien sûr leur hommage à la ville de Nîmes, leur brindis.

Le brindis, un hommage à la ville

Cette année, l'association s'est adressée à Simon Casas pour qu'il livre à sa ville une faena littéraire dont lui seul à le secret. "Le brindis doit être positif, il lance la feria et doit être si possible improvisé. Simon Casas, c'est le plus beau cartel que l'on peut proposer" poursuit le Président. Mais l'histoire ne s'arrête pas là!

Ce moment rare interviendra 4 ans jour pour jour après après l'éternel solo de Jose Tomas dans la arènes de Nîmes. Mais poussons l'exaltation et allons jusqu'au bout, le brindis aura lieu 4 ans heure pour heure après la grâce du toro de Paralade... Simon Casas a écrit un ouvrage sur cette "Corrida parfaite" et cela fait plus de 30 ans qu'il est à la tête des arènes de Nîmes, autant dire qu'il aura des choses à dire!

Brindis ville de Nîmes (Photo DR)

Il ne faut pas s'attendre à un discours uniquement axé sur la tauromachie mais plutôt à un propos très nîmois dans l'âme. "Quand on a créé ce brindis, nous pensions déjà à Simon Casas, c'est un créateur d'émotions, un designer de cartels, un amoureux de sa ville. Cela fait plusieurs décennies qu'il travaille et oeuvre pour elle mais il a toujours l'impression d'avoir à se justifier... Cette relation avec Nîmes sera peut-être mise au grand jour! Il réfléchit beaucoup à son avenir, il écrit de plus en plus et nous voulions le cueillir car la fleur est aujourd'hui la plus belle possible" annonce Jacques-Olivier Liby.

A Carré d'Art pour accueillir plus de monde mais pas trop non plus!

Comme Simon Casas est tout sauf un être tiède, la chaleur extrême due à l'exiguïté du Musée des Cultures taurines ne sera pas à la hauteur de l'événement. "C'est intéressant de voir Simon Casas passer des arènes à Carré d'Art en suivant l'axe latin de Nîmes! Face à la Maison Carrée, ce brindis prendra tout son sens" évoque Daniel Jean Valade, en charge de la Culture à la Ville de Nîmes.

Pour Frédéric Pastor, adjoint aux festivités et à la tauromachie, "C'est évidemment la bonne personne mais j'ai longtemps cru qu'il n'avait pas compris ce qu'était le brindis! A chaque fois que je l'appelais pour parler du brindis, il me parlait de Madrid et à chaque fois qu'il m'appelait pour parler du brindis, c'est moi qui lui parlait de Madrid... Finalement, un jour il m'a dit "banco!" et là, j'ai compris que la feria allait être particulière".

Mais le Carré d'Art n'est pas extensible non plus... "Nîmes est faite de raretés et de petites choses. Elle fonctionne avec le principe de l'intimité et elle est la capitale de la rumeur donc il ne faut pas être trop nombreux!" conclut Frédéric Pastor. Pour ceux qui ne pourront pas rentrer dans Carré d'Art, le brindis sera filmé et diffusé en direct sur les réseaux sociaux. Il vous faudra envoyer un mail pour réserver votre place et le rendez-vous est pris à 12h pour un début de faena prévu à 12h30, attention, la corrida toujours commence à l'heure!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité