Faits Divers

AU PALAIS Sa compagne le quitte, il étrangle la voisine

police-nationale

 

Un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes à deux ans de prison ferme pour "violences"... Il a agressé une amie de sa femme et deux fillettes de 5 ans.

"Lorsque les policiers sont intervenus après des appels d'une voisine, ils sont arrivés sur une scène d'horreur. Il y avait du sang partout sur les murs. La mère de famille était violemment frappée, les deux jumelles de 5 ans avaient pour une, un hématome à l'oeil et pour l'autre une trace au nez, déplore la substitut du procureur Gaëlle Ortiz. Vous avez un profil plus que dangereux, vous avez commis des faits très graves et si la police n'était pas intervenue le drame aurait été bien plus grave", ajoute la représentante du Parquet de Nîmes qui réclame 30 mois de prison contre cet homme de 31 ans déjà condamné 24 fois.

Un casier judiciaire, avec des faits de violences, d'extorsions, qui ne plaide pas pour lui.

Ce multirécidiviste n'a pas frappé ce soir là sa propre compagne mais une amie de cette dernière. La raison d'un tel déchaînement de violence : sa compagne avec qui il avait un bébé de 6 mois venait de le quitter... à cause de sa violence et des "hallucinations". Des délires qui paraissent liés à une alcoolémie sévère. "C'est promis : pour moi l'alcool, c'est terminé" essaie de convaincre le père de famille détenu depuis le jour du drame le 16 décembre 2015 à 2h du matin.

Cette nuit-là, même les policiers ne parvenaient pas à lui faire entendre raison. Il était obnubilé par cette voisine, amie de sa femme. "Je ne me souviens de rien, je n'ai que des flash" affirme-t-il.

C'est la voisine, qui a été alertée par les cris. Elle a contacté la police à 3 reprises tellement elle imaginait le scénario au-dessus d'elle. Ne pouvant attendre l'arrivée des forces de l'ordre à cause des cris d'enfants, elle a eu le courage de monter à l'étage et de "sauver", les gamines. Lorsqu'elle est rentrée dans l'appartement, la victime était à terre, elle subissait les coups de poing depuis 20 minutes. Près de cette femme, proie facile de cet homme solide, des jumelles de 5 ans pleuraient, criaient en voyant leur maman se faire tabasser. La voisine est parvenue à récupérer les fillettes. Puis la police est arrivée pour "sauver" cette mère de famille traumatisée par la nuit d"horreur. Elle n'a pas eu le courage de déposer plainte contre son agresseur.

"Un forcené, un fou furieux qui avait cassé la porte d'entrée", déclare Me Jean François Corail qui décrit lui aussi la scène à laquelle on fait face les policiers. "Du sang partout, y compris sur la tête de l'agresseur qui s'acharnait sur une femme fragile devant des fillettes terrorisées et en pleurs".

Le prévenu restera en prison, il a été condamné à l'issue de l'audience à 2 ans de détention.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

2 réactions sur “AU PALAIS Sa compagne le quitte, il étrangle la voisine”

  1. Cette justice me choque , 2 ans? Qu elle honte une telle violence, les juge sont trop frileux et bien c’est ce pays qui n’est pas assez rigide et ferme devant de tels faits, je sais c’est pas nouveau ça me révolte et une envie de gerber! Il fait que la justice sous plus sévère et exemplaire dans ce pays, pauvre France, et on dit qu il ne faut pas faire justice soit même? Penses tu je ne me gênerai pas au moins justice sera rendu….

  2. C’est horrible! Comment peut-on ranger ça dans les faits divers! 24 fois! Ça peut arriver à n’importe qui de se faire tabasser par un fou pareil! Ne le laisser plus en liberté! Pensez aux futures victimes! Ce mec va sortir dans un an! iL allait tuer cette mère sous les coups. Et les petites jumelles qui sont traumatisées à vie! Qu’est-ce que c’est que ces peines ridicules!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité