A la uneActualitésPolitique

ALÈS Inondations, médiathèque, mur anti-bruit, les dossiers du conseil municipal

Conseil municipal dans les nouveaux locaux de l'ATOME. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Conseil municipal. Eloïse Levesque/Objectif Gard

De nombreux dossiers ont agité le conseil municipal ce lundi soir à l'Atome d'Alès, à commencer par les inondations, sujet glissant en période automnale. 

Pas d'automne cévenol sans quelques frayeurs aquatiques. De quoi tendre les échaudés. Lundi, à la faveur d'une délibération sur l'entretien du réseau pluvial, les élus de l'opposition ont embrayé sur la prévention des inondations : "A Rochebelle, le chemin de Trepalou devient un ruisseau en cas de forte pluie, et ces ruissellements causent des inondations. Idem à Tamaris. Y-a-t-il un diagnostic de prévu ? Les habitants attendent", martèle Ghislaine Soulet, Front de Gauche. Et au maire Max Roustan de répliquer : "On a lancé une étude Papi (Programme d'actions de prévention contre les inondations) en avril. Elle est obligatoire. Tout le périmètre est défini et les entreprises sont choisies. Un comité de pilotage est prévu dans les semaines à venir. De notre côté, nous ne sommes qu'une boîte aux lettres, c'est l'Etat qui décide".

Très attendue, la demande de délocalisation de certains habitants a également été votée. Objectif : obtenir des fonds de l'Etat en vertu de la loi Bachelot, pour quitter leur maison inondable. Sur quatre requêtes, "une seule a été retenue comme étant potentiellement éligible. Il faut remplir des critères et on a 95 % de risques que ça n'aboutisse pas", prévient toutefois le maire.

Un mur anti-bruit sur la rocade Est

Autre sujet, important pour les résidents du lotissement la Forêt, les nuisances sonores de la Rocade Est sur leur quartier. "Les riverains présents au droit de l'avenue Maréchal Juin nous ont proposé de céder gracieusement la servitude de 3 mètres de leur parcelle pour la construction d'un mur anti-bruit", explique le premier magistrat. Ce dernier - d'une longueur totale de 245 m - serait à la charge de la ville. Le premier adjoint à l'urbanisme François Gilles nuance : "Si le coût est exhorbitant ou si le conseil départemental refuse de nous laisser l'une de ses parcelles, il n'y aura pas de mur. Mais on fera de notre mieux".

La médiathèque en bonne voie ?

Voilà plusieurs mois que la municipalité souhaite acquérir le local du Dr Fabien Gabillon, par ailleurs élu de l'opposition. Ce dernier est situé dans la galerie Centr'Alès. Le but est d'agrandir la médiathèque dans les années à venir. Mais en désaccord sur le prix, les deux parties se sont déchirées à coups de médias interposés. Le problème semble aujourd'hui réglé. La commune achètera cet espace 103 000 €, prix estimé par France Domaines. Lors du vote, le cédant a quitté la salle à la demande du maire.

D'autres dossiers ont été abordés : 89 000 € pour des caméras à l'entrée des écoles "en prévention du terrorisme", ainsi que l'avenir de l'abattoir. Plus d'informations à venir sur Objectif Gard.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité