Actualités

TOROS A Saint-Laurent d’Aigouze, l’hommage à El Pana fut réussi

6 toreros pour rendre hommage à El Pana Photo Anthony Maurin).
6 toreros pour rendre hommage à El Pana (Photo Anthony Maurin).

Le temps d'une journée, Saint-Laurent d'Aigouze a pris des couleurs mexicaines. En hommage au maestro décédé Rodolfo Rodriguez "El Pana", la famille Pilès, proche de torero disparu, organisait une fiesta campera dans les arènes Guy Hugon.

Accolées à l'église, ces arènes atypiques ne sont pourtant pas les seules au monde. On retrouve la même configuration des lieux... Au Mexique, pays de naissance d'El Pana! Mais la célébration du jour rendait hommage à cet homme, à ce torero, au "dernier torero romantique".

Robert Pilès (Photo Anthony Maurin).
Robert Pilès (Photo Anthony Maurin).

Niveau comptable, la journée fut belle car le village a eu droit à une sacrée animation et El Pana à un hommage retentissant. Des arènes quasi pleines, des restaurateurs qui jouent la carte mexicaine, une grande tombola, des piñatas pour occuper les enfants et une ambiance latine chaleureuse... Une douceur de vivre en plein été indien.

Patrick Varin (Photo Anthony Maurin).
Patrick Varin (Photo Anthony Maurin).

Dans les arènes, Jacques Durand et Christophe Chay, 2 confrères journalistes, lisaient des textes en lien avec El Pana. D'Aznavour au Sous-Commandant Marcos en passant par Baudelaire, les références faisaient écho à la vie tumultueuse d'El Pana, à ses chimères et au vide qu'il a laissé dernière lui.

Alberto Lamelas (Photo Anthony Maurin).
Alberto Lamelas (Photo Anthony Maurin).

L'année dernière lors de la première édition de Sentimientos Taurinos, El Pana était l'invité vedette. Cette année, si Roberto Pilès et Patrick Varin poursuivaient la belle aventure en pensant fortement à leur défunt compañero, d'autres noms étaient à l'affiche d'un cartel attractif.

Michelito (Photo Anthony Maurin).
Michelito (Photo Anthony Maurin).

Outre, les deux briscards, des maestros en activité tels qu'Alberto Lamelas (apodéré par robert Pilès) et Michelito (Mexicain et matador de toros le plus jeune de l'histoire) souhaitaient aussi participer à l'événement. Enfin, pour les plus jeunes, Pierre Mailhan et El Rafi complétaient le cartel qui voyait défiler les 2 fers de Patrick Laugier et 4 exemplaires de Pagès-Mailhan.

Pierre Mailhan (Photo Anthony Maurin).
Pierre Mailhan (Photo Anthony Maurin).

Un excellent moment en piste comme dans les tribunes.

1 oreille pour Robert Pilès, vuelta pour Patrick Varin, 2 oreilles pour Alberto Lamelas, 1 oreille pour Michelito, salut pour Pierre Mailhan, 2 oreilles pour El Rafi et vuelta al ruedo pour son toro.

El Rafi (Photo Anthony Maurin).
El Rafi (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité