A la uneEconomie

NÎMES Remonté, Henry Douais répond aux attaques « en dessous de la ceinture » d’Eric Giraudier

Henry Douais et le trésorier Jean-Yves Garcia. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Henry Douais et le trésorier Jean-Yves Garcia. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Une attaque d’Eric Giraudier, candidat en binôme avec Francis Cabanat pour la conquête de la CCI, a mis le président de la chambre consulaire nîmoise dans tous ses états…

S’il voulait énerver Henry Douais, Eric Giraudier ne pouvait pas mieux s’y prendre. « Il a dit que la CCI Nîmes avait failli être sous tutelle, c’est faux ! », s’égosille Henry Douais qui poursuit : « Maintenant, les salariés de la CCI Nîmes sont inquiets alors que tout va bien ». Et pour le prouver, le président de la chambre consulaire nîmoise est venu à la conférence de presse avec le trésorier Jean-Yves Garcia qui brandit un courrier du 10 octobre dernier, émanant de la préfecture. On y découvre que cette dernière semble plutôt satisfaite de la gestion de la CCI Nîmes : « La situation budgétaire de la chambre, avec un fonds de roulement de 6,5M€ (…) est signe d’un fonctionnement équilibré, permettant d’envisager la réalisation des projets ».

« Les salariés de la CCI Alès n’ont pas été payés »

Mais faut pas le chercher Henry Douais. Si on l’attaque, il réplique. Qui s’y frotte, s’y pique. Et les pics tombent comme des mouches : « Je ne voulais pas le dire jusque-là mais les salariés de la CCI Alès n’ont pas été payés en janvier 2016. C’est la CCIR (Chambre de Commerce et d’Industrie de Région, NDLR) qui a payé ». A ses côtés, le trésorier en remet une couche : « Tous les ans, à Alès, ils vendent des actifs pour combler les trous : leurs bureaux, le Parc des expositions et l’aérodrome de Deaux, je viens de l’apprendre, pour 1,8M€. Nous, on a conservé nos actifs. Je ne veux donc pas recevoir de leçons du camp d’en face ».

Légèrement calmé, Henry Douais déplore que la campagne électorale vire « en dessous de la ceinture » mais s’inquiète de la gestion de l’équipe alésienne : « Ils me font très peur, je ne sais pas ce qu’on va trouver ». Seule certitude, le tandem Giraudier-Cabanat, lui, a trouvé Henry Douais et c’est déjà pas mal.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité