Faits Divers

NÎMES Une ado en garde à vue pour deux agressions au foyer

Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR
Photo archive vue aérienne ville de Nîmes DR

 

Une adolescente âgée de 15 ans est en garde à vue depuis jeudi matin au commissariat de Nîmes pour deux agressions dans un foyer pour mineurs. Elle y avait été placée il y a 6 mois suite... à des agressions au couteau sur des collégiennes.

Cette adolescente aurait fait jouer ses poings deux fois dans son foyer pour mineurs. En septembre, elle aurait frappé à coups de poing un autre pensionnaire pour "une broutille", selon une source proche du dossier. Quelques semaines plus tard, elle aurait récidivé sur un éducateur, toujours à coups de poing... Elle avait quitté le foyer sans autorisation et lorsqu'elle est revenue elle a exigé de manger immédiatement car les autres pensionnaires étaient à table. L'éducateur lui a expliqué qu'elle devait attendre. L'adolescente est alors entrée en crise et elle a frappé l'adulte.

L'agresseuse est bien connue des services de police puisqu'elle avait été interpellée au printemps dernier et placée dans ce foyer suite à des agressions aux abords de Saint Stanislas, un établissement scolaire privé du centre-ville de Nîmes. Elle avait dérobé sous la menace d'un couteau deux téléphones portables à des collégiennes. L'une des victimes affirmera sur procès verbal avoir senti la lame du couteau sous la gorge.

La mise en cause devrait être déférée au Parquet des mineurs de Nîmes vendredi et une nouvelle fois mise en examen pour les violences au foyer. Elle devrait être placée sous contrôle judiciaire et elle devrait changer de foyer.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité