Faits Divers

ST-HILAIRE-DE-BRETHMAS Braconnage : deux tireurs condamnés par le tribunal

Photo dillustration. DR
Photo dillustration. DR
Photo d'illustration. DR

Ce lundi, au tribunal de police d'Alès, deux tireurs ont été condamnés à 1200 et 800€ d’amende, assortis d’un an de retrait du permis de chasser et de la confiscation de leurs armes. L'objet du litige : le braconnage d’un cerf à St-Hilaire-de-Brethmas en janvier dernier par l’équipe de chasse aux sangliers de St Christol-Bagard. Un cerf avait ainsi été abattu illégalement, transporté au "rendez-vous" des chasseurs, puis partagé entre tous les participants.

Ces derniers ne s'en sont pas non plus sortis indemnes. L'un des membres qui a aidé au transport de l’animal et pris de la venaison écope de 700€ d’amende et 6 mois de retrait du permis de chasser. Le président de l’association qui a gardé de la viande à 300€ et 6 mois de retrait du permis de chasser. Le garde-chasse particulier qui aurait dû dénoncer les faits de braconnage a vu ses peines doublées : 600€ et 1 an de retrait de permis. Enfin, le chef de battue qui n’a pas respecté les règles d’organisation de la battue a écopé de 600€ d’amende + 6 mois de retrait du permis de chasser.

De son côté, l’association de protection des animaux sauvages (ASPAS) reçoit 500€ de dommages et intérêts. "Ces condamnations sont le résultat d’une volonté forte de lutter contre le braconnage des cervidés (cerfs et chevreuils) dans le Gard. Elles sont un encouragement pour tous les gestionnaires de territoire de chasse et les chasseurs passionnés qui dénoncent régulièrement ces comportements intolérables", commente Thierry Grzeganek, Chef au service départemental de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui a mené l'enquête.

 

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

2 commentaires

  1. Compte tenu du pedigree des contrevenants (président de l’association , garde-chasse…) , on se demande vraiment quelle est la différence entre le bon chasseur et le mauvais chasseur? Ces « viandards » prêts à tirer sur n’importe quel animal s’en tirent bien. Quelle honte!

  2. En fait le cerf aurait été tué sur la rive droite du gardon , dans l’enclave St Hilairoise d’où la présence de chasseurs de St Christol-Bagard. Avec l’évolution du cours du gardon, de ses virages, il existe un bout de terre st-hilairoise côté St Christol et réciproquement.
    Sur le fond ces chasseurs sont misérables et on aurait dû leur retirer le permis à vie. C’est comme les politiciens pris dans des magouilles financières : l’ inéligibilité à vie nous aurait évité de revoir durablement les Balkany, Sarkozy, Cahuzac, Roustan, Baumet, Juppé et Cie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité