Actualités

VILLENEUVE Le feu et la glace pour la Sainte-Barbe des pompiers

Jeudi soir, lors de la Sainte-Barbe à la caserne des pompiers de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Jeudi soir, lors de la Sainte-Barbe à la caserne des pompiers de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La traditionnelle Sainte-Barbe des sapeurs-pompiers s’est tenue jeudi soir à la caserne de Villeneuve, avec au programme hommages chaleureux d’un côté et ambiance glaciale entre le président du SDIS et les maires de Villeneuve et des Angles de l’autre.

Qu’on se le dise, à Villeneuve, on a de la mémoire.

Hommage aux néo-retraités

Ainsi, lors des traditionnelles remises de grades et de distinctions, d’illustres néo-retraités ont été honorés, dont le Dr Georges-Louis Compère, nommé colonel honoraire, et objet d’hommages vibrants lors des différents discours ponctués de longs applaudissements. Le chef de centre le lieutenant Lionel Jourdan a également fait respecter une minute de silence en mémoire des sapeurs-pompiers et acteurs de la sécurité civile décédés cette année en service commandé.

Le lieutenant a ensuite rapidement évoqué la « réorganisation des services internes depuis que le centre des Angles est opérationnel (octobre 2014, ndlr), le recrutement accru de sapeurs-pompiers volontaires et des travaux conséquents pour une meilleure utilisation des locaux. » Des locaux fraîchement repeints de couleurs aussi vives que chaudes, pour une caserne dont les 9 sapeurs-pompiers professionnels et 43 volontaires sont sortis « 1 150 fois en 2015, et 980 fois à mi-novembre 2016, à 85 % sur la commune de Villeneuve », a poursuivi le lieutenant Jourdan, devant le maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud et son homologue des Angles Jean-Louis Banino.

« Le Gard est le département qui a scandaleusement le moins de casernes en France »

Deux élus qui n’ont pas desserré les mâchoires durant la cérémonie, sauf le temps pour Jean-Marc Roubaud de rendre hommage à l’engagement des sapeurs-pompiers et aux néo-retraités, et Jean-Louis Banino s’éclipsera même durant la prise de parole du président du SDIS Alexandre Pissas. Les deux maires n’ont toujours pas digéré que l’ouverture de la caserne des Angles n’ait pas été synonyme de fermeture pour celle de Villeneuve, ce qui a entraîné de la part de la cité cardinalice un refus de payer sa part dans le financement du terrain de la caserne des Angles.

Dans son discours, Alexandre Pissas insistera sur « les 350 000 euros investis dans le centre de Villeneuve cette année pour vous donner de meilleures conditions de vie » avant de souligner le fait que « le Gard est le département qui a scandaleusement le moins de casernes en France, il n’est pas normal qu’un département de 770 000 habitants n’ait que 30 centres de secours », répétant ainsi l’argument régulièrement avancé aux deux édiles réfractaires pour justifier le maintien de la caserne villeneuvoise.

Après avoir évoqué le volontariat, que le SDIS veut encourager en 2017, le recrutement de sapeurs-pompiers professionnels et la construction des casernes à Pont, Nîmes Ouest et Alès Ouest au cours des trois prochaines années, Alexandre Pissas a glissé, tout en regardant Jean-Marc Roubaud, que c’était « toujours un plaisir de revenir et dans cette ville, et dans ce centre de secours. » A en juger par le visage fermé de l’édile villeneuvois, qui tentait toutefois de donner le change, pas sûr que ce plaisir fut partagé.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité