ActualitésSociété

NÎMES Atout Soleil pour l’ARAMAV

Voir autrement demain, cest pour aujourdhui grâce aux efforts de lARAMAV, du CHU de Nîmes, du Lions Club et lIRRP Photo Anthony Maurin).
Voir autrement demain, c'est pour aujourd'hui grâce aux efforts de l'ARAMAV, du CHU de Nîmes, du Lions Club et l'IRRP (Photo Anthony Maurin).

Atout Soleil, est un prix remis par GPMA. Il complète le mécénat dédié aux associations venant en aide aux personnes les plus fragiles. A Nîmes L'ARAMAV vient de recevoir ce prix.

Avec pour thématique 2016 l’innovation au bénéfice de la maladie et du handicap, la campagne risque fort de battre des records.

Inventé il y a maintenant 10 ans, l’objectif d’Atout Soleil est de soutenir les associations ayant initié des projets jugés utiles et innovants pour aider efficacement les populations fragilisées auxquelles elles se consacrent.

Entre 50 et 150 projets sont présentés chaque année selon les thèmes proposés. Ces projets sont évalués et une quinzaine d’associations gagnantes sont récompensées. Ainsi et depuis 10 ans, les 134 prix se sont concrétisés par des dons atteignant en 10 ans un total d’1,320 million d’euros.

La découverte et l’usage de nouveaux produits ou moyens de communication dans tous les domaines de la vie quotidienne et professionnelle permettent l’inclusion des personnes handicapées. Ils concernent tous les handicaps visuel, auditif, moteur, cognitif, technique… et favorisent l’intégration de nombreuses personnes jusqu’alors discriminées.

Cette année, 66 dossiers ont été présentés au jury de l’opération «Atout Soleil » qui en a sélectionné 15. Les associations retenues ont reçu une dotation financière en proportion des besoins exprimés. Le montant global sera de près de 175000 euros.

A Nîmes, c'est l'association pour la réadaptation des aveugles et des malvoyants qui vient d'être lauréate du prix. En effet, le projet de l'ARAMAV (Association pour la réadaptation des aveugles et des malvoyants) projette d’agrandir et de rééquiper son centre-expert. Entreprises et start-up pourront ainsi tester leurs prototypes dans des conditions réelles avec les professionnels de l’association et des patients volontaires.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité