A la unePolitique

PRIMAIRE Dumas, Denat et Verdier annoncent leur soutien à Manuel Valls

Jean Denat était épaulé des députés Françoise Dumas et Fabrice Verdier lors d'une conférence de presse organisait ce lundi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Jean Denat était épaulé des députés Françoise Dumas et Fabrice Verdier lors d'une conférence de presse organisait ce lundi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le maire de Vauvert Jean Denat et les députés gardois de la 1 er et 4 ème circonscription François Dumas et Fabrice Verdier, ont annoncé leur soutien à Manuel Valls en vue des primaires socialistes.

Ce n'est pas réellement une surprise pour deux d'entre eux. Entre Jean Denat, ami de toujours de Manuel Valls et Françoise Dumas, qui s'affichait récemment aux côtés de l'ancien premier ministre et avait déjà annoncé son soutien dès l'annonce de sa candidature à la primaire socialiste, le doute n'était pas permis. Pour Fabrice Verdier en revanche, jusqu'ici considéré comme Aubriste, il fallait s'expliquer : "Je n'attend pas les consignes de la dame de Lille. Même si je suis très clairement de l'aile gauche de Valls, nous ne sommes pas d'accord sur tout" reconnait le député de la 4 ème circonscription.

Mais dans la perspective d'une élection présidentielle qui pencherait plutôt à droite et qui compte bon nombre de division au centre et à gauche, l'heure est au vote utile. Et Manuel Valls apparait, selon lui, comme le plus présidentiable, malgré un bilan qui ne fait pas l'unanimité. "Il faut accepter d'être lucide sur notre bilan, Manuel Valls n'a pas été parfait mais à la hauteur dans une période difficile. Il a eu le courage de redresser les comptes publics et sociaux. Dans quelques années, on dira que lui et Hollande ont eu raison". Et ce malgré l'utilisation du 49.3 dans la loi El Khomri lorsqu'il était premier ministre, et son récent virage à 180 degrés, annonçant qu'il voulait le supprimer, purement et simplement, maintenant qu'il est candidat. "Il a eu raison, il reconnait que ce n'était pas opportun."

"Éviter un 21 avril 2002"

Pour le trio socialiste gardois, le tout est de réussir à mobiliser un nombre d'électeurs suffisant lors de la primaire. "L'objectif est un minimum de deux millions de votants pour nous donner de la légitimité" avance Jean Denat, et que le candidat Manuel Valls remporte une large majorité. "Avec 1,2 million de votants et une victoire à 51 %, cela risque d'être compliqué" ajoute Fabrice Verdier. Pour Françoise Dumas, c'est une question de fidélité, "ne pas suivre Valls voudrait dire tout remettre en cause, je ne souhaite pas que tout ce qui a été fait soit détruit", et de principe, "je ne peux pas soutenir un candidat qui a lâché le bateau". 

C'est aussi au regard des candidats de la droite, "regardez ce que Fillon nous propose" lance Fabrice Verdier, que Manuel Valls apparait comme le meilleur candidat d'une gauche "élargie vers le centre", reconnait Jean Denat avant d'ajouter : "Mais l'histoire est claire, la gauche ne gagne que quand elle se rassemble". Ce qui n'est pas gagné.

Sur les quatre députés socialistes que compte le Gard, trois se sont prononcés pour Manuel Valls. Patrice Prat, (3 ème circonscription), ayant choisi depuis plusieurs mois de se rallier à l'ex-ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

9 réactions sur “PRIMAIRE Dumas, Denat et Verdier annoncent leur soutien à Manuel Valls”

  1. « regardez ce que Fillon nous propose »
    Et regardez ce que Valls a fait pendant tout le temps où il était Premier Ministre, bande d’hypocrites !!

  2. « Même si je suis très clairement de l’aile gauche de Valls »
    Il est tellement à droite que tout le monde est de son aile gauche, monsieur Verdier.

  3. A vérifier svp vos informations concernant la 5ème circonscription du Gard, William Dumas ne se représentant pas sur cette circonscription.

  4. Valls se retirera au profit de Macron avant le 1e tour si par chance il gagne la primaire. Quand à ces députés, ils sont en train de se griller auprès de l’électorat vraiment de gauche. Beau suicide collectif : il manque juste l’opportuniste Cavard.

  5. Il faut que déjà que Valls arrive à rassembler son propre parti.
    Il est tellement de droite que c’est bien mal parti : il n’y a que des sondages portant sur 300 personnes (très représentatif de la France) pour lui promettre la victoire ! Alors, rassembler la gauche entière, il peut toujours rêver : encore faudrait-il qu’il soit de gauche, et ses copains avec.
    Qui sème la misère récolte la colère !

  6. Allez hop! Tous virés! Qu’ils aillent chercher du travail, eux qui n’ont jamais trop forcé. Qu’ils vivent avec 1150 euros (SMIC net)au lieu de leurs 4000, ils verront ce que c’est que la vraie vie d’un gardois.

  7. En annonçant publiquement qu’il soutien Manuel VALLS, Fabrice VERDIER va me faire gagner plusieurs points sur cette 4ème circonscription du Gard.

    Depuis plusieurs mois, j’affirme que le courant légaliste du PS n’a plus rien de socialiste, il essaye de se faire une place sur les cendres du MODEM. Monsieur VERDIER dit lui même qu’il n’attend aucune consigne de la Dame de Lille, donc acte pour les soutiens historique de Martine AUBRY dans le Gard, qui apprécieront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité