ActualitésSociétéSports GardUSAM

JEUDI SPORT L’USAM s’incline logiquement à Paris

Photo : Fabrice Foures
Photo : Fabrice Foures

On ne pourra pas reprocher grand chose aux Usamistes qui retrouvaient le championnat après une longue interruption. Les Nîmois se sont pourtant lourdement inclinés à Coubertin face à un PSG qui a déroulé son handball. Score 37-23.

Evidemment, l'emporter à Paris face à une dream team aussi éloquente que celle du PSG n'était pas un objectif réaliste pour la petite formation nîmoise. La réception de Saran, surprenant promu, sera l'enjeu de ce mois de février et les Usamistes en sont conscients.

Si Paris n'était pas un objectif prioritaire, il ne fallait pas non plus prendre trop de points dans la musette... Et là, la défaite est lourde. Après plusieurs semaines sans match officiel, un stage en Tunisie peu productif et un retour en France avec quelques matchs amicaux trop gentillets, l'USAM a besoin de jouer et de se serrer les coudes.

Lors de cette rencontre hors norme, l'USAM a tenu le choc pendant 15 minutes avant de s'effondrer. Le coach Franck Maurice s'attendait à un début de match compliqué et chargé pour les Gardois. Au final, c'est un peu plus tard dans le jeu que les Nîmois ont perdu pied. Il ne faut pas oublier que dans les rangs du PSG figurent 7 récents champions du monde !

Réaction d'orgueil, un peu avant la mi-temps, les Nîmois infligent un très joli 3-0 aux Parisiens mais les choses n'iront guère plus loin, 19-13 à la pause. Plus tard, le gardien "Titi" Omeyer fera la différence et empêchera l'USAM de concrétiser ses attaques. Le portier stoppera 40% des assauts de la Green Team au cours de la seconde période...

Lors des dix ultimes minutes, les Parisiens déroulent leur handball spectaculaire et offrent à leur public une énième victoire. L'ogre a gagné mais le petit n'a pas à rougir de sa prestation. Nîmes est 7ème avec 13 points, bien calé en milieu de tableau alors que Paris est largement 1er avec 26 points. Mais attention, Saran n'est qu'à une petite unité de l'USAM... Ça va être chaud au Parnasse!

Nîmes-Saran, le 15 février à 20h, billetterie.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité