A la uneActualitésEconomiePolitique

PRÉSIDENTIELLE Du RSA à l’Assemblée, Michel Pouzol vante le revenu universel

Michel Pouzol Photo : Coralie Mollaret)
Michel Pouzol a participé, hier soir à l'Atria, à une réunion publique (Photo : Coralie Mollaret)

Ancien SDF devenu député, Michel Pouzol était hier à Nîmes. Porte-parole du candidat socialiste à la Présidentielle, il a défendu le Revenu Universel d’Existence (RUE).

L’affiche était alléchante. Pour dynamiser la campagne harassante de Benoît Hamon, à la traîne dans les sondages, le PS gardois ne ménage pas ses efforts. Lundi soir, il recevait à l’Atria le député de l’Essonne, Michel Pouzol. De prime abord, il ne vous dit pas grand chose. Et pourtant... Le quinquagénaire a un parcours politique singulier. Loin de l’apparatchik, M.Pouzol est un ancien SDF qui a remonté la pente… Jusqu’au sommet du Palais Bourbon. Son entrée politique, il la doit à Benoît Hamon. Le candidat à la Présidentielle et député des Yvelines - département voisin de l’Essonne - l’a poussé aux Départementales de 2008 avant de soutenir sa candidature pour les Législatives de 2012. « Quand Benoît Hamon dit quelque chose, j’ai plutôt tendance à lui faire confiance… Regardez là où je suis ! », s’amuse l’élu, qui endosse désormais le costume de porte-parole du candidat, qu'il présente comme un mentor et un sauveur… 

« Une révolution »

Cette prise politique soulève toutefois quelques interrogations. M.Pouzol est-il une caution pour Benoît Hamon ? Un symbole que l’on agite comme un étendard pour témoigner de sa bonne foi de gauche ? Ou au contraire, a-t-il vu en lui l'opportunité de faire bouger les lignes ? Michel Pouzol a fait du revenu universel d'existence (RUE), son thème de prédilection. Le moteur d’une « société apaisée, bienveillante et inclusive ». S’il est élu à l’Élysée, Benoît Hamon mettra en place, dès 2018, la première étape du revenu universel : une allocation de 600 € pour les jeunes entre 18 et 25 ans et les salariés, qui gagnent 1,9 fois le SMIC (2 100 €). « C’est une révolution ! Un nouveau pilier de la protection sociale », martèle-t-il.

Seulement, tout aussi « incroyable » que puisse paraître ce revenu, les Français doutent de son financement. Le porte-parole se veut serein : « les 35 millards que coûtent la mesure ne sont rien, comparés au budget de l’État, qui est de 300 milliards ». Et puis, « on a trouvé 40 milliards pour le CICE, (Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi) », rappelle-t-il, avant d’égrainer d'autres sources de recettes : « la refondation de l’impôt sur le patrimoine et la taxation sur les robots ».

Qu'en est-il de l’inflation ? Une hausse des prix provoquée par l'augmentation de la demande qui, à terme, annulerait ce gain de pouvoir d’achat ? « L’inflation n’est pas automatique », répond-il, un brin sur la défensive, « et puis qui dit que l’inflation est néfaste ? ». Une conférence en début de quinquennat devrait permettre « de continuer à travailler sur la mesure » et ses impacts sur notre économie.

« Je veux dire la dureté du monde…»

Avant de monter sur l’estrade et de faire face aux 80 spectateurs, le député est questionné sur son engagement. Qu’est-ce qui l’a poussé à entrer en politique ? « Je veux dire la dureté du monde… Je veux aussi pouvoir le changer », répond M.Pouzol. Qu’a-t-il apporté à ses concitoyens ? « J’ai changé la vie des gens en témoignant, ça leur redonne espoir», conclut-il. Même si Michel Puzol est bien placé pour savoir que l’espoir seul ne suffit pas.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectfigard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “PRÉSIDENTIELLE Du RSA à l’Assemblée, Michel Pouzol vante le revenu universel”

  1. Voilà enfin une proposition concrète qui permettra dès son application de sortir la tête de l’eau aux plus nécessiteux (étudiant, agriculteurs, sans emplois, contrats précaires, etc). Pas des promesses en l’air s’appuyant sur une hypothétique relance!
    #Hamon2017

  2. Sortir des millions de Français de la misère. Voilà ce qui devrait guider tout responsable de gauche. Tous ceux qui sont au RSA, ou qui sont passés par là savent de quoi il retourne. Le RU leur permettra de souffler, de ne plus perdre du temps en paperasseries, en convocations etc. Pour celles (car il s’agit la plupart du temps de femmes)et ceux qui sont contraint.es à un temps partiel non choisi avec un planning décousu, établi à la dernière minute par le « manager », le RU leur permettra de ne pas dépendre entièrement de leur exploiteur. #Hamon2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité