ActualitésSociété

NÎMES Une petite visite du chantier du Musée de la Romanité

Lescalier hélicoïdal semble passionner les foules (Photo Anthony Maurin).
L'escalier hélicoïdal semble passionner les foules (Photo Anthony Maurin).

Les deux premiers vendredis de chaque mois, visitez le chantier du Musée de la Romanité accompagnés d'un guide qui détaille tous les aspects de ce futur lieu culturel nîmois. Rendez-vous pris ce vendredi 12 mai.

Voilà une bonne idée qui implique les Nîmoises et les Nîmois au sein du vaste projet de la cité des Antonin. Vivre l'Antiquité au présent est le thème choisi pour le dossier UNESCO qui devrait voir Nîmes classée en 2018 si tout va bien. 2018 sera également, si tout va bien aussi, l'année de l'ouverture au public du Musée de la Romanité, fièrement installé au pied de l'amphithéâtre.

A lécoute, le public est absorbé par les propos historiques et patrimoniaux du guide (Photo Anthony Maurin).
A l'écoute, le public est absorbé par les propos historiques et patrimoniaux du guide (Photo Anthony Maurin).

Les deux premiers vendredis de chaque mois ont lieu de drôles de visites... Des visites du chantier. Evidemment et comme on peut l'imaginer, on ne voit que très peu d'Antiques monuments mais on comprend un peu mieux comment va fonctionner ce grand musée et la manière dont il va mettre en scène la vie de nos aïeux. N'oublions pas que le Musée fut le projet qui a remporté le prix "Future Heritage Award" qui récompense la plus belle création contemporaine créant un futur héritage culturel.

Réservations obligatoires par mail : visites.chantier-romanite@ville-nimes.fr ou par téléphone au 04.66.76.73.53. Visites à 16h30 et 17h15 dans la limite des places disponibles.

Accroché comme dans ke temps, le propylée sera visible comme le montre la photo, ou de 17 mètres plus bas, du rez-de-chaussée. Deux visions, deux magnifiques images (Photo Anthony Maurin).
Accroché comme dans le temps, le propylée sera visible comme le montre la photo, ou de 17 mètres plus bas, du rez-de-chaussée. Deux visions, deux magnifiques images (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité