Faits Divers

NÎMES 1 an ferme pour l’agresseur de l’étudiant qui sortait de la résidence universitaire

Le Gard est le 4ème département le plus pauvre de France. A Nîmes, les quartiers de Chemin-bas d'Avignon, Mas de Mingue, Pissevin et Valdegour ont été sélectionnés pour intégrer lANRU II. Photo : C.M/O.G.
Photo illustration  : C.M/O.G.

 

"Je suis triste, énervé. J'ai déménagé car déjà en début d'année scolaire j'ai été agressé dans le quartier. Après la dernière agression il y a quelques jours, j'ai préféré partir du quartier ", glisse l'étudiant détroussé de son portable alors qu'il sortait de la cité universitaire située à Pissevin. Pour récupérer son téléphone, la jeune victime a été obligée de retirer de l'argent, 80 euros, qu'il a remis sous la contrainte à ses voleurs.

Le 3 mai dernier, l'étudiant décide en journée, d'effectuer quelques courses, lorsqu'il est coincé par deux jeunes du quartier. Un mineur mis en examen par un juge des enfants et un majeur de 19 ans qui lui comparaissait vendredi en comparution immédiate au tribunal de Nîmes. Il est poursuivi pour " extorsion avec violence, menace ou contrainte". En apercevant un jeune étudiant sortir de la résidence du CROUS, les deux compères ont décidé de lui dérober son portable. " L'étudiant se fait attraper, il est coincé à l'écart. Il se fait voler son portable que les individus proposent de rendre en échange de 80 euros. Mais 80 euros pour un étudiant boursier, c'est 3 semaines de nourriture", souligne la substitut du procureur qui réclame 24 mois de prison dont 6 mois avec un sursis et une mise à l'épreuve de deux ans. Le pire dans cette histoire, c'est que l'on a face à nous un prévenu qui ne parle que de lui, il n'a pas un mot pour la victime", poursuit la représentante du Parquet de Nîmes.

"C'est un garçon qui fait des études, il est boursier, il n'est pas riche. Il est parti de la chambre universitaire pour trouver un logement ailleurs qui coûte plus cher. Il a peur des représailles", affirme l'avocat de la partie civile. "Il a pris conscience de la gravité des faits, mais c'est un garçon influençable, ce qui n'excuse en rien son attitude. Il propose de rembourser les sommes extorquées" complète Maître Laurence Aguilar, conseil du prévenu. Ce dernier écope de 18 mois de prison dont 6 mois avec sursis avec une mise à l'épreuve... Il devra en outre rembourser la victime obligée de retirer 80 euros pour récupérer son portable. Il est reparti en prison à l'issue du délibéré.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité