ActualitésSociété

TOROS A Tarascon, les petits français rendent hommage à Nimeño II

Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).
Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).

Tarascon n'est pas dans le Gard mais bon, il suffit de passer le pont comme dirait l'autre et c'est tout de suite l'aventure! Une aventure humaine, 100% française et qui se jouera lors d'une belle novillada.

Rendez-vous est pris le 9 juillet pour une journée taurine qui débutera dès 11h avec une belle et bonne novillada non piquée de Los Galos pour Vincent Pérez d'Arles et Sergio Diaz de Madrid qui affronteront quatre exemplaires de l'élevage. Le cartel est intéressant, laisse la place à une compétition saine et à un engouement certain. Mais les choses un peu plus sérieuses auront lieu dans l'après-midi avec la traditionnelle novillada piquée.

Andy Younes (Photo Anthony Maurin).
Andy Younes (Photo Anthony Maurin).

Cette année à 17h, la course prend du relief et offre une belle occasion de se souvenir. 2017 est l'année des 40 ans de la prise d'alternative d'un certain Christian Montcouquiol Nimeño II. Les arènes de Tarascon ont, pour la carrière de l'illustre nîmois, toujours eu une importance. Il y a toréé tout petit et y revenait avec plaisir. Cette année, en hommage à cette période révolue mais pas oubliée, trois élevages français et deux novilleros tout aussi français tenteront de se mette au niveau en laissant des souvenirs marquants à un public de connaisseurs.

Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).
Tibo Garcia (Photo Anthony Maurin).

Les six novillos seront marqués des fers des frères Gallon, de Cuillé et de Gilles et Mathieu Vangelisti "San Sebastian". Face à ces beaux bébés espagnols dans l'âme mais camarguais dans le coeur, deux toreros très locaux s'affronteront sous les yeux d'un public déjà conquis, Andy Younes et Tibo Garcia.

Le premier est Arlésien et devrait prendre l'alternative prochainement, peut-être en septembre à Nîmes. Andy réalise une excellente carrière de novillero et prouve qu'il a des qualités indéniables qu'il faut savoir remarquer. Le jeune est ambitieux et a l'air de se donner les moyens de ses rêves. Passé récemment à Madrid et à Nîmes, il n'a pas eu la chance de triompher en terre espagnole mais a remporté pour la seconde fois (comme Nimeño II) le trophée de la Cape d'Or de la peña Antonio Ordoñez à dans la cité des Antonin.

Le second, un jeune nîmois qui a commencé dans les toros du côté de la Chassagne non loin d'Arles, c'est Tibo Garcia. Lui aussi fait partie de la nouvelle vague de toreros français et lui aussi est promis à un bel avenir. Moins ancien dans la catégorie que son comparse, il le rattrape au fil des novilladas triomphales. Tibo Garcia est un garçon simple, au toreo de sagesse mais qui doit encore apprendre beaucoup. Il sera d'ailleurs très intéressant de voir les progrès qu'il a accompli en quelques mois!

Réservation: Off de tourisme de Tarascon 04.90.91.03.52.

novillada-tarascon-2017

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité